TF1, Canal+, Free, Orange Merci à vous de rester les seuls dindons de votre farce !

TF1, Canal+, Free, Orange

Merci à vous de rester les seuls dindons de votre farce !

Publié le : 07/03/2018 

Le conflit opposant TF1 et certains fournisseurs d’accès à internet a pris une nouvelle tournure avec la coupure des flux de TF1 sur les services distribués par Canal+, pour le coup lui aussi éditeur de chaînes et donc concurrent direct de TF1. On annonce également désormais une coupure imminente des chaînes de TF1 pour les abonnés de Free et d’Orange.

 

S’il est bien question de distribution, il n’est en revanche pas question ici de distribuer les bons et les mauvais points. Ce n’est pas que je souhaite m’éviter l’exercice, c’est tout simplement qu’il n’y a aucun bon point à distribuer ! Pour les mauvais, il est par contre aisé de viser large.

Soyons clairs.

Qu’il y ait discussions commerciales, entre TF1, Orange, Free et Canal+, cela s’entend. Que la question de la légitimité de payer pour distribuer des chaînes de la TNT gratuite se pose, cela se comprend. Que certains de ces acteurs souhaitent faire trancher les différends par les tribunaux, cela se défend.

Par contre, que les consommateurs soient contraints d’assister, voire de subir, cette pathétique guéguerre publique, est insupportable. Qu’ils soient, à leur corps défendant, utilisés comme des instruments de pression, est inacceptable. Que les consommateurs vivant dans les zones blanches, ne puissent plus accéder à toute la TNT après avoir souscrit un abonnement satellite censé le permettre, est parfaitement intolérable.

J’attends donc de tous ceux qui, soit coupent les flux de la TNT, soit menacent de le faire, assument leurs intentions belliqueuses en saisissant les tribunaux/autorités compétentes. Alors que ce conflit dure depuis des semaines, comment se fait-il que le CSA, compétent pour régler le différend dans des délais brefs n’ait pas été saisi alors même que seuls les éditeurs et les distributeurs peuvent le faire ? J’attends de tous ces procéduriers fictifs qu’ils cessent de jouer aux gros bras en jouant avec la captivité des consommateurs et en les privant d’accès aux chaînes de la TNT. J’attends enfin et surtout, que la loi pose un cadre clair et protecteur pour les consommateurs en ayant plus qu’assez qu’ils soient les victimes directes des bisbilles commerciales entre opérateurs. Aussi, j’appelle solennellement le gouvernement à anticiper les discussions autour du projet de loi audiovisuel, qui n'est en l’état attendu que pour la fin de l’année.

Alain Bazot

Président de l'UFC - Que Choisir