Déchets - Contre l'obsolescence prématurée des appareils

Déchets - Contre l'obsolescence prématurée des appareils

Les fabricants conçoivent-ils des produits à la durée de vie volontairement limitée, afin de pousser à la consommation ? Difficile de le prouver. En revanche, chacun constate que certaines pannes interviennent prématurément. Trop souvent, réparer ne vaut pas le coup, et c’est l’appareil complet qui part au mieux au recyclage, au pire à la poubelle. L’UFC-Que Choisir se mobilise pour lutter contre ce phénomène.

Ce qu'il faut savoir

Bien que la France fasse figure de pionnière en ayant reconnu l'obsolescence programmée comme un délit, il reste dans les faits très difficile de prouver le caractère intentionnel de la démarche. Pourtant, la mise sur le marché de toujours plus de produits – notamment électroniques et électroménagers – à la durée de vie trop courte a des conséquences désastreuses non seulement pour le budget des consommateurs, mais également pour l’environnement

 

Une image contenant objet, intérieur, assis, homme

Description générée automatiquement

C’est pourquoi l’UFC-Que Choisir s’est battue, tant au niveau français qu’européen, pour obtenir l’extension à 2 ans de la garantie légale de conformité, principale protection des consommateurs. Pendant cette période, pas de justification nécessaire, la panne est considérée par défaut comme du ressort du vendeur. 

Au-delà des 2 ans de garantie, l’UFC-Que Choisir s’engage en faveur de produits plus durables, dans le cadre de l’économie circulaire (règles exigeantes d’écoconception, droit à une réparation abordable et si besoin remplacement).

Dans cette perspective, l’association s’est pleinement impliquée dans les négociations sur la loi Économie circulaire promulguée en février 2020. De nouveaux droits ont ainsi été acquis de haute lutte pour les consommateurs : indice de réparabilité dès 2021 sur tous les produits électriques et électroniques, meilleure information sur la durée de disponibilité des pièces détachées (au minimum 5 ans), garantie légale de 1 an au lieu de 6 mois pour les biens d’occasion, extension de 6 mois pour tout bien réparé sous garantie…

Une image contenant flèche

Description générée automatiquement

 

Enfin, convaincue que ce combat dépasse nos frontières, l’UFC-Que Choisir participe par ailleurs à un projet européen (1). Pour nous aider à collecter des preuves de cette obsolescence prématurée, nous vous invitons à signaler vos appareils trop vite usés sur notre Observatoire des pannes (2). Votre implication à nos côtés est et restera la clé ! Nous en avons pour preuve notre passage à l’action contre Nintendo France. Forte de près de 9 000 témoignages reçus quant à un problème avec les manettes de la console Nintendo Switch, l’UFC-Que Choisir a mis en demeure puis a porté plainte contre le fabricant (3). Le succès médiatique et sur les réseaux sociaux de cette action a fait sortir Nintendo de son silence, puisqu’il a annoncé la réparation ou le remplacement des manettes défectueuses, y compris après l’expiration de la garantie commerciale. Cette nouvelle victoire consumériste n’aurait pu être possible sans votre soutien.

 

Notes

 (1) Premature Obsolescence Multi-stakeholder Product Testing Programme, https://prompt-project.eu/.

(2) Observatoire des pannes : un outil contre l’obsolescence programmée des appareils, https://www.quechoisir.org/action-ufc-que-choisir-observatoire-des-pannes-un-outil-contre-l-obsolescence-programmee-des-appareils-n73467/, 28/11/2019.

(3) Nintendo Switch : L’UFC-Que Choisir dénonce l’obsolescence programmée des manettes Joy-Con, https://www.quechoisir.org/nos-combats-switch-nintendo-l-ufc-que-choisir-denonce-l-obsolescence-programmee-des-manettes-joy-cons-n72823/, 22/09/2020.

 

Ce que nous demandons

  • Une augmentation de la durée de la garantie légale, variable selon la catégorie de produits, qui pourrait atteindre 5 ans pour les biens les plus durables (au-delà des 2 ans actuels).
     
  • Une meilleure protection des consommateurs face aux pratiques commerciales trompeuses liées aux revendications durables ou écologiques.
     
  • La répression de l’obsolescence prématurée à l’échelle de l’Union européenne.
     
  • Une harmonisation de la législation européenne sur le modèle de notre loi économie circulaire, pour que les consommateurs français soient protégés pour leurs achats dans toute l’Union européenne.
     
  • Un élargissement de la gamme de produits faisant l’objet de mesures d’écoconception (dont les smartphones, les tablettes, les ordinateurs portables et les imprimantes).
     
  • L’accès à un droit à réparation abordable.
     
  • Une meilleure information sur les mises à jour de logiciels.
     
  • Une augmentation de la durée  de la garantie légale, variable selon la catégorie de produits, qui pourrait atteindre 5 ans pour les biens les plus durables (au-delà des 2 ans actuels) ;

 

 

Une image contenant homme, tenant, debout, sécheuse

Description générée automatiquement

 

Voir aussi

Action UFC-Que Choisir

Elections européennes • Les consommateurs fixent leurs priorités ! Publié le : 09/05/2019 

En ce jour de fête de l’Europe et alors que les élections européennes approchent, l’UFC-Que Choisir publie les résultats de son enquête exclusive sur leurs préoccupations et attentes consuméristes pour l’Europe de demain, basée sur les 15 352 réponses au questionnaire en ligne qu’elle a lancé1.

Action UFC-Que Choisir

Garantie légale • L’effectivité du droit français en danger Publié le : 04/12/2018 

Les ministres des 28 Etats membres se prononceront jeudi 6 décembre sur le sort qui sera réservé à la garantie légale de conformité. En amont de cette étape importante avant l’adoption finale du texte, Les Amis de la Terre, la CLCV, Familles Rurales, Halte à l’Obsolescence Programmée (HOP) et

Action UFC-Que Choisir

Disponibilité des pièces détachées • Le décret attaqué au Conseil d’Etat Publié le : 28/03/2017 

Face à l’absence de réponse du gouvernement suite au recours gracieux contre le décret sur la disponibilité des pièces détachées, l’UFC-Que Choisir et HOP // Halte à l’Obsolescence Programmée saisissent le Conseil d’Etat d’un recours pour excès de pouvoir (REP) afin d’obtenir, enfin, une

Action UFC-Que Choisir

Étiquette énergie • Les consommateurs réclament du concret Publié le : 25/10/2016 

Alors que la révision de la directive Etiquette énergie est toujours en cours à l’échelon européen, l’UFC – Que Choisir publie les résultats sans appel d’une enquête qualitative(1)  qui souligne les très fortes attentes des consommateurs en termes d’information sur la performance et la durabilité

CONNEXION

Erreur

Comment retrouver votre numéro d’abonné ?

Votre numéro d’abonné se trouve sur le film transparent d’expédition de votre mensuel et dans nos courriers.

Je n’ai pas de compte, je souhaite m’abonner.