Retour au Comparatif Fours encastrables (134 fours encastrables)

Sauter SOP5762W

Sauter SOP5762W(*37*)

Blanc

Mis à jour le : 02/02/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Niveau sonore
  • Pas d’accessoire tournebroche

Le four encastrable Sauter SOP5762W est équipé d’un mode de nettoyage à pyrolyse. Sa cavité émaillée annonçant un volume de 73 l dispose de 6 niveaux de cuisson. Outre les modes de cuisson manuels (traditionnels ou ventilés), le SOP5762W possède des modes de cuisson semi-automatiques et automatiques. La première catégorie est appelée « Guide saveur » (35 plats proposés). Une fois le plat sélectionné, l’utilisateur doit choisir un paramètre comme le poids de l’aliment, par exemple. La première catégorie, baptisée « Easy Cook », propose 9 catégories d’aliments. Une fois le plat choisi, aucun autre paramètre n’est demandé. Le four détermine le mode de cuisson, la température et la durée qu’il ajuste automatiquement durant le cycle. De chaque côté du moufle (pièce qui compose la cavité du four), les gradins sur lesquels se glissent l’une des deux grilles ou le plat profond sont amovibles. La porte abattante dispose d’un système d’amortissement de la fermeture. Sauter annonce une durée de disponibilité des pièces détachées de 10 ans, proche de la plus longue du marché à l’heure actuelle.

Bon à savoir : fabriqué en France, le four Sauter SOP5762W (blanc) se décline également en Inox ou en noir sous les références SOP5762X et SOP5762B.

Utilisation intuitive

Avec son bandeau de commande francisé et son écran couleur, le four Sauter SOP5762W se paramètre aisément. Un premier sélecteur permet de choisir entre les différents modes de cuisson. Exit les pictogrammes parfois délicats à déchiffrer : ici, les modes de cuisson sont francisés et explicites. On ne vous parle pas de chaleur tournante ni de convection mais de pizzas, tartes ou viandes. Idéal pour les néophytes. Les utilisateurs expérimentés sauront déchiffrer un petit logo traduisant sur l’afficheur les résistances ou le ventilateur associés à chacun des modes. Une température de cuisson est spontanément proposée dès la sélection d’un mode. Libre à vous de la modifier via le sélecteur présent à droite du bandeau. Optionnelles, la durée ou l’heure de fin de cuisson sont ajustables via cette même molette sur laquelle il faut appuyer pour valider une sélection. L’ensemble est globalement intuitif et utilisable sans recourir nécessairement au mode d’emploi.

Performant, mais un peu trop bruyant

Malgré son volume intérieur conséquent, la cavité monte vite en température. Un booster permet d’ailleurs de raccourcir sensiblement la durée de préchauffage. Une fois l’enceinte de cuisson préchauffée, la température demandée est respectée et s’avère bien stable : pas de variations importantes comme c’était encore le cas il y a quelques années sur certains fours de ce niveau de gamme. Petits gâteaux, génoises, poulets ou toasts dorés au gril, tous les essais réalisés ont été couronnés de succès. Les températures extérieures restent maîtrisées, y compris durant le nettoyage à pyrolyse durant lequel la température intérieure dépasse les 400 °C. Seule ombre au tableau, le niveau sonore de la ventilation, qui n’est malheureusement pas des plus silencieuses.

Laurent Baubeste

Laurent Baubeste

Rédacteur technique