Retour au Comparatif Matelas (74 matelas 140 x 190 cm)

Simba Double

Simba Double(*17*)

Matelas à mémoire de forme - Mousse + Ressorts + Viscoélastique

Mis à jour le : 28/03/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Support dorsal et latéral moyen à neuf.
  • Mousse à mémoire de forme de forte intensité mais sensible à la température ambiante. Le matelas tend à s’assouplir.
  • Pas de poignée donc très lourd à manipuler surtout pour le déhousser.

Le matelas à mémoire de forme Simba Double se distingue de ses concurrents Eve, Made.com, Ilobed et Tediber puisqu’il est le seul à offrir une couche en mini-ressorts ensachés tout en étant livré roulé sous vide dans son étroit carton. Le secret de sa construction, près de 2 500 ressorts coniques pris en sandwich entre deux couches à mémoire de forme de 3 cm et 4 cm de densité moyenne de 50 kg/m3, le tout posé sur une âme en mousse standard (15 cm et 24 kg/m3). Au total, une épaisseur de 25 cm pour 28 kg et sept zones de soutien. Simba ajoute offrir une surface de contact hypoallergénique garantissant une ventilation parfaite. En cas d’insatisfaction, il est possible, comme pour les autres marques concurrentes, de retourner gratuitement le matelas dans les 100 jours après l’achat. Cette référence, disponible à la vente en 9 dimensions, a été testée en 140 x 190 cm.

À l’image du Dunlopillo Nid d’amour, le matelas Simba passe le test d’endurance avec brio. Le matelas reste comme neuf. Il se montre, de plus, excellent pour l’indépendance de couchage, offre une très bonne résistance à l’enfoncement et ne manque pas de stabilité sans non plus entraver les mouvements. Dommage que son confort ne soit que moyen à neuf. Ce matelas, jugé souple, peine en effet à offrir un bon soutien de la colonne vertébrale en position latérale comme dorsale. Par ailleurs, sa mousse à mémoire de forme, de forte intensité, est sensible à la température ambiante ; elle s’assouplit ce qui affecte donc le confort du dormeur. Points positifs cependant : ses huit couches, non collées, sont très faciles à séparer et donc recycler. Et surtout, cette référence passe le test à la cigarette et à l’allumette.

Nadège Mazery

Nadège Mazery

Rédactrice technique