Retour au Comparatif Montres connectées (42 montres connectées)

Apple Watch Series 4 Cellular

Apple Watch Series 4 Cellular

Mis à jour le : 14/04/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Autonomie
  • Icônes resserrées
  • Pas autant de données sur le suivi d’activité que sur les montres dédiées au sport

Apple renouvelle sa montre connectée avec la Series 4 Cellular, qui succède à la Series 3 Cellular. Par rapport à la version Series 4, elle dispose d’une connexion 4G permettant de se connecter à Internet en se passant du smartphone (un abonnement spécifique est toutefois nécessaire).

Le géant américain affirme l’avoir entièrement repensée, notamment autour de la santé avec des notifications sur le rythme cardiaque, la détection de chute ou des alertes SOS.

L’Apple Watch Series 4 possède un écran plus grand (39 mm) avec des bords plus étroits et des coins arrondis d’une résolution de 324 × 394 pixels. Elle fonctionne avec une nouvelle puce S4 annoncée comme deux fois plus rapide que la précédente.

La montre est disponible en deux tailles, 40 et 44 mm (+ 30 €), et intègre de nouvelles activités comme le yoga et la randonnée ; dans certains cas, l’activée pratiquée est détectée automatiquement.

Elle est étanche à 50 mètres, compatible à partir des iPhone 6 (iOS 12 requis) et dotée de connexions Bluetooth 5.0, Wi-Fi, NFC ainsi que d’un récepteur GPS.

Cette nouvelle version de l’Apple Watch obtient des résultats comparables à ceux de la version 3. Elle possède des fonctionnalités supplémentaires intéressantes, comme l’alerte en cas d’anomalie du rythme cardiaque et la détection automatique du sport pratiqué. Notez que la fonction, qui s’appuie sur l’accéléromètre, n’est compatible qu’avec les sports qui impliquent un mouvement des bras (course à pied, elliptique, rameur, etc.) .

Par rapport à la montre classique sans 4G, ce modèle offre une autonomie légèrement supérieure (+ 2 heures) et une meilleure connectivité.

La mise en service de la montre est aisée. L’iPhone doit posséder une version récente du système d’exploitation (au moins iOS 12), sans quoi il est nécessaire le mettre à jour. L’application Watch est déjà présente sur le smartphone. Il suffit de la lancer et d’approcher l’appareil photo de l’écran de la montre pour que l’appairage se fasse automatiquement. Une fois les réglages et l’installation d’applications effectués, la synchronisation est automatique.

L’utilisateur peut ensuite personnaliser la montre à son goût, notamment l’écran d’accueil. Il peut également choisir d’afficher les données ou informations qu’il souhaite. Les données personnelles sont renseignées via l’application Watch sur le smartphone. Elle sert également à faire les réglages, installer des applications mais pas à afficher les informations du suivi d’activité, qui sont disponibles sur l’application Santé.

La montre se manipule via l’écran tactile ainsi qu’à l’aide de la roue sur le côté que l’on peut presser (sortir de veille, lancer Siri) ou tourner (zoom, défilement). Un bouton physique est également présent pour l’allumage, la fonction SOS ou l’utilisation d’Apple Pay.

Les interactions avec l’iPhone sont nombreuses. La montre affiche toutes les notifications du smartphone : appel, SMS, messages sur les réseaux sociaux, courriels, etc. Lors de la réception d’un appel, il est possible de décrocher, de rejeter l’appel, d’envoyer un des 3 messages prédéfinis ou un emoji, ou encore dicter un message vocal. Il est possible de téléphoner directement depuis la montre grâce à son haut-parleur et à son micro. La conversation est alors agréable, avec un bon son en émission comme en réception.

Les interactions sont bonnes avec Twitter ou les services de messagerie comme WhatsApp, mais il n’y en a aucune avec Facebook.

Il est possible de piloter le lecteur de musique et l’appareil photo depuis la montre. Il faut toutefois que le lecteur de musique soit déjà en action pour pouvoir mettre en pause, reprendre la lecture, changer de chanson (précédente ou suivante) ou ajuster le volume.

Pour l’appareil photo, il y a deux boutons. L’un sert à prendre une photo instantanée, l’autre permet de prendre une photo avec un délai de 3 secondes. Bon point, ces interactions ont immédiates, sans temps de latence.

L’assistant vocal Siri permet de piloter facilement la montre.

De nombreuses applications peuvent être installées : réseaux sociaux, jeux, santé, business, navigation, etc. Sur les 16 Go de mémoire interne, 10,8 Go sont réellement disponibles.

L’écran s’active lorsqu’on tourne le poignet ou qu’on appuie sur un bouton. Il possède une bonne définition avec une lisibilité parfaite en faible luminosité comme sous un fort éclairage ambiant. De plus, il n’est pas sensible aux rayures. Seul bémol, il est réflectif.

La navigation dans les menus est aisée. Les menus sont bien nommés, explicites, et l’utilisation tactile de l’écran est bonne. Dommage, les icônes sont assez petites : il n’est pas toujours évident de cliquer au bon endroit.

Avec 47 heures d’autonomie sur notre cycle d’utilisation prédéfini (environ 2 jours), la batterie est jugée médiocre. Le temps de charge complet est de 2 h 13.

L’Apple Watch Series 4 Cellular est performante en matière de données de santé. Les données mesurées sont précises, sauf le calcul du nombre de pas sans activité particulière. Il s’avère toutefois précis pour la marche et la course. Le calcul de la distance parcourue est également précis en marche comme en course, de même que la mesure du rythme cardiaque quelle que soit l’activité (même à vélo). Le calcul des calories dépensées est bon, ce qui est assez rare sur une montre connectée.

Pendant une activité, il est facile de lire les informations sur la montre grâce à son bel écran. De plus, elle est confortable à porter, s’ajuste bien au poignet et n’est pas trop intrusive (elle l’est cependant davantage qu’une montre traditionnelle).

Les données santés sont présentées de manière simple et concise dans l’application. Celle-ci affiche des cercles pour chaque objectif à atteindre et utilise des couleurs pour une belle présentation. Il est cependant dommage qu’elle ne soit pas davantage personnalisable en mettant en avant les données favorites de l’utilisateur.

Les non-sportifs pourront être intéressés par d’autres fonctionnalités. La montre présente un bon équilibre entre le design travaillé et toutes les mesures d’activité possibles, notamment des fonctionnalités de surveillance intelligente (rythme cardiaque, chutes, alertes SOS).

Pour les sportifs, la montre permet de suivre un large éventail de sports, y compris la natation ou le yoga. Les informations présentées par l’application Santé sont claires et fournies dans un format simple, bien qu’elles ne soient pas aussi poussées que sur des montres dédiées aux sports. De plus, les mesures effectuées sont précises. Enfin, cette montre est agréable à porter.

Vincent Erpelding

Vincent Erpelding

Rédacteur technique