Vorwerk Thermomix TM31

Vorwerk Thermomix TM31

Mis à jour le : 31/05/2021

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Niveau sonore.
  • Visibilité dans le bol, couvercle fermé.
  • Touches trop petites et trop proches.
  • Gobelet doseur sans système de verrouillage : risque de fuites des préparations chaudes ou mixées.
  • Mauvaise résistance du gobelet doseur suite au lavage en lave-vaisselle (sur programme éco 50°C) : apparition de fentes et changement de couleur (devient opaque).
  • Précision de la balance de pesage : par 5 g entre 5 et 100 g ; par 10 g de 100 g à 2 kg. Portée 6 kg.
  • Consommation en veille : le bouton on/off sur l’appareil ne l’éteint pas totalement.
  • Retrait du couteau : risque de blessures.
  • Pas de guide de démarrage rapide en complément du mode d’emploi.

Le Thermomix de Vorwerk est sûrement le plus connu des robots cuiseurs. Successeur du TM21, le TM31 existe déjà depuis une dizaine d’année - à quand un TM41 ? - et comme son prédécesseur, il est uniquement commercialisé en vente directe à domicile, par les conseillers Vorwerk, pour un prix avoisinant les 1 000 €. Ce groupe allemand a fait de la vente à domicile son fer de lance et commercialise des produits hors du commun comme l’aspirateur Kobold VK150 ou le robot aspirateur VR100 Kobold déjà testés par Que Choisir. Le Thermomix fait lui aussi partie de ces appareils atypiques et multifonctions. Selon son fabricant, « chacune des 12 fonctions du Thermomix a été parfaitement pensée et étudiée. Le Thermomix ne se contente pas de mixer, il peut aussi remuer, moudre, pétrir, et même cuire. » Et d’ajouter, il est « le seul robot ménager capable de tout faire en cuisine, absolument tout. » Mais depuis le lancement du Thermomix au début des années 2000, plusieurs modèles de robots cuiseurs ont vu le jour, dont le Cooking Chef de Kenwood ou le Cuisine Companion de Moulinex. Le Thermomix est-il aussi polyvalent qu’il le prétend ? Constitue-t-il encore LA référence sur tous types de recette ? Son cuit-vapeur Varoma est-il utile ? Réponse et avis grâce à notre test 100% indépendant.

Bon à savoir : si le groupe Vorwerk–Semco est allemand, le Thermomix est fabriqué en France dans l’usine Vorwerk de Cloyes-sur-le-Loir près de Châteaudun (Eure-et-Loir).

Excellentes performances, sur quasiment toutes les préparations

Nos essais de performances sont sans appel. Le Thermomix mérite sa bonne réputation. Il n’échoue à aucun de nos essais, à l’exception de la mayonnaise réalisée avec la recette fournie avec l’appareil. Mais là encore, il est possible de s’améliorer ou d’adapter la recette selon ses préférences grâce aux très nombreuses recettes disponibles sur les livres de recettes ou sur Internet. Fort de ses nombreuses années d’expérience et de son réseau de prescripteurs, une large communauté d’utilisateurs alimente en recettes les divers forums Internet. Reste que le Thermomix a ses limites. Il n’est pas apte à râper ou à émincer les légumes ni à réaliser des jus d’agrumes ou autres fruits frais. Enfin, notons que la capacité de son bol est également limitée et il sera difficile de réaliser des repas gargantuesques pour une dizaine de personnes.

Utilisation : de bons points...

De par sa forme, il est reconnaissable entre tous ! Mais son design sait aussi se faire utile. Son bandeau de commandes est par exemple incliné vers l’utilisateur, ce qui offre une bonne visibilité sur les touches et l’afficheur. Le verrouillage du bol via le bandeau de commandes est relativement aisé, tout comme son retrait ou son nettoyage. La lame tranchante, présente en fond de cuve, est solidaire de son axe. Elle se déverrouille facilement sous le bol mais mieux vaut être prudent lors de cette opération.

... et d’autres à améliorer

On ne peut que constater une bonne construction de l’ensemble alliée à une bonne stabilité de l’appareil sur le plan de travail. Mais des vibrations font leur apparition à vitesses élevées ou à capacité maximum. Autre inconvénient du Thermomix : son niveau sonore. Supportable à basses vitesses, il devient nettement plus gênant sur les vitesses élevées. Nos essais d’endurance n’ont révélé aucune défaillance du moteur ou de l’élément chauffant. En revanche, quelques passages en lave-vaisselle ont eu raison du gobelet doseur présent au centre du couvercle. Pourtant annoncé comme compatible avec un lavage en machine, son plastique transparent se craquelle et s’opacifie. Et ce n’est pas le seul défaut de cette pièce. Lors de nos essais, nous avons constaté qu’il lui arrivait de laisser sortir quelques aliments du bol. La faute à l’absence de système permettant de le verrouiller sur le couvercle. Le couvercle n’est lui non plus pas exempt de tout reproche, à commencer par son opacité qui limite fortement la visibilité à l’intérieur du bol.

Laurent Baubeste

Laurent Baubeste

Rédacteur technique