Aeg T8DBD844G

Aeg T8DBD844G

Sèche-linge à condensation - Pompe à chaleur

Mis à jour le : 29/07/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Efficacité du condenseur moyenne, notamment pour le coton prêt à ranger (80,5 % en moyenne)
  • Angle d’ouverture de porte un peu limité et absence d’éclairage du tambour
  • Double filtre à peluches à nettoyer après chaque cycle (on n’en retire qu’un seul, mais le nettoyage des quatre surfaces est plus long)
  • Pas de nettoyage automatique du condenseur (assez facile d’accès mais non amovible, il se nettoie superficiellement, avec un aspirateur, lorsque le voyant dédié le mentionne ; un autocollant détaille le procédé en dessous du hublot)
  • Cordon d’alimentation un peu court (1,41 m)

Le sèche-linge AEG T8DBD844G, équipé d’un système de séchage à pompe à chaleur (classe A++), offre une capacité de séchage de 8 kg de coton et 3,5 kg de synthétiques. Il est doté de la technologie « SensiDry » qui, selon le fabricant, utilise une température deux fois moins élevée que les sèche-linge classiques pour éliminer l’humidité des tissus. Ce procédé permet de protéger les tissus délicats et donc de les maintenir neufs plus longtemps. Ses 10 programmes complétés par un large écran d’affichage augurent d’un appareil très complet. Est-il cependant efficace pour les deux programmes testés ?

Ce modèle à pompe à chaleur offre des résultats assez similaires à ceux de l’Electrolux EW9H3825RA (AEG et Electrolux appartenant au même groupe) : ses programmes sont relativement courts et précis, le linge n’est pas trop froissé, son fonctionnement ne génère pas un bruit trop perturbant et enfin, il se montre économe. Sa consommation correspond à son étiquette A++. En effet, il n’utilise que 0,23 kWh/kg en moyenne par cycle, soit environ 37 € par an pour 4 séchages par semaine. On regrette que son condenseur s’avère moins efficace que la concurrence (80 % en moyenne contre plus de 90 % pour les meilleurs) et quelques points faibles relatifs à la manipulation et à la maintenance de l’appareil.

Nadège Mazery

Nadège Mazery

Rédactrice technique