Samsung Galaxy S7 Edge

Samsung Galaxy S7 Edge

Android 6.0.1

Mis à jour le : 07/06/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Effet miroir de l’écran
  • Batterie non amovible
  • Qualité audio en appel moyenne
  • Solidité de l’écran et étanchéité perfectibles

L’an dernier, Samsung surprenait en lançant le Galaxy S6 Edge au côté de son modèle phare, le Galaxy S6. Fort du succès rencontré, le fabricant coréen persiste avec le Galaxy S7 Edge qui accompagne la sortie du smartphone vedette, le Galaxy S7. Les différences entre les deux modèles sont un écran plus grand aux bords arrondis pour la version Edge et une batterie de plus grande capacité. Les autres caractéristiques techniques sont similaires.
Le S7 Edge fonctionne avec un processeur maison Samsung Exynos 8890 à 8 cœurs avec 4 Go de mémoire RAM, sous la dernière version d’Android (Marshmallow version 6.0.1).
Il dispose d’un écran 5,5 pouces Quad HD de résolution 2560 × 1440 pixels, d’une batterie 3 600 mAh avec chargement sans fil possible, d’un lecteur d’empreinte digitale, mais pas de connexion USB Type-C (pourtant plus performante).
Il embarque 32 Go de mémoire interne, des connexions 4G, Bluetooth 4.0 avec la technologie NFC, Wi-Fi 5 GHz et deux appareils photo de résolution 5 et 12 Mpixels qui permet aussi de filmer des vidéos en ultra haute définition (3840 × 2160 pixels). Enfin, le smartphone résiste à l’eau et à la poussière (norme IP68).

Comme le Galaxy S7, la version S7 Edge obtient d’excellents résultats à notre test comparatif. Son écran plus grand aux bords arrondis séduit, mais se montre aussi moins pratique sur certains critères. Esthétiquement, le rendu est réussi et on dirait que l’écran ne possède pas de bordure. Mais cela a aussi des désavantages : sous un éclairage direct, un effet miroir gênant apparaît au niveau de l’arrondi et pour certains usages comme regarder une carte, la lisibilité est réduite. Attraper le téléphone à une main lorsqu’il est posé à plat est aussi plus difficile, car il offre moins de prise pour les doigts.

La qualité de fabrication du smartphone est bonne, avec des matériaux de qualité et un assemblage réussi. Mais lors du test de chute, deux des trois appareils testés ont vu leur écran se casser. Il est donc moins solide que celui du Galaxy S7.

Samsung annonce une étanchéité de l’appareil jusqu’à 1,50 mètre pendant 30 minutes. Nous avons vérifié ce point en l’immergeant à 1 mètre pendant 30 minutes. Résultat, le microphone ne fonctionne plus correctement jusqu’à ce que l’appareil sèche entièrement. Il n’est donc pas conseillé d’utiliser le smartphone dans l’eau.

La mise en service est simple à réaliser en suivant l’assistant pas à pas. La prise en main est agréable, mais attention, la face arrière est un peu glissante. Le lecteur d’empreinte digitale est réactif et permet de bien sécuriser l’appareil en le protégeant et en évitant d’avoir à taper le code de déverrouillage.

En dehors des problèmes d’effet miroir, l’écran du S7 Edge est très satisfaisant. Le rendu est bien détaillé, avec un niveau de contraste excellent et une grande luminosité pour que l’écran soit lisible même sous forte luminosité. Son utilisation tactile est également au top, avec de belles réactivité et précision au toucher.

En téléphonie, le Galaxy S7 Edge progresse en sensibilité au réseau en récoltant ★★★ à notre test. Malheureusement, la qualité audio en appel déçoit. Elle n’est jugée que moyenne, car en émission avec du bruit ambiant, le son n’est pas assez bon.

La batterie de grande capacité (3 600 mAh) tient ses promesses : 30 h d’autonomie avec le cycle d’utilisation varié utilisé par le laboratoire, soit 5 h 30 de plus que le Galaxy S7. Le temps de charge complet de la batterie est de 1 h 45.

Pour l’appareil photo principal, Samsung a arrêté la course aux pixels, puisque le capteur passe de 16 Mpixels sur le Galaxy S6 Edge à 12 Mpixels. Mais il en profite pour offrir une ouverture plus grande (f/1,7), augmenter la taille des pixels et revoir la mise au point. Le rendu des photos se trouve ainsi amélioré. Les clichés sont nets, détaillés et bien contrastés. En faible luminosité, le rendu est également de qualité, même sans flash, avec des photos nettes, détaillées mais légèrement bruitées. Les selfies réalisés avec l’appareil frontal sont jugés bons, avec des couleurs naturelles.

La qualité des vidéos enregistrées est bonne. Pour compenser le tremblement de la main de l’utilisateur, l’appareil embarque un stabilisateur d’image numérique qui se montre efficace, mais l’effet est modéré car lorsque cette fonction est active, la caméra cadre plus étroitement (l’angle de vue enregistré est réduit). L’intérêt de cette fonction, qui est activée par défaut, est donc limité.

Les fonctions Internet et e-mail sont jugées très bonnes. Elles profitent du bel écran tactile, du clavier virtuel pratique pour la prise de note, et des connexions réseaux (4G, Wi-Fi) rapides.

Enfin, utiliser le smartphone comme GPS est possible, avec notamment les cartes Google Maps. La qualité de navigation GPS est bonne, tout comme la précision de localisation.

Vincent Erpelding

Vincent Erpelding

Rédacteur technique