Retour au Comparatif Tablettes tactiles (103 tablettes tactiles)

BQ Aquaris M10 Ubuntu Edition Full HD

BQ Aquaris M10 Ubuntu Edition Full HD

16 Go

Mis à jour le : 18/05/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Manque d’applications disponibles
  • Performances médiocres du processeur
  • Batterie moyenne
  • Pas de compte multi-utilisateurs possible
  • Pas de stockage en ligne (cloud)
  • Pas de contrôle parental
  • Ergonomie du système d’exploitation Ubuntu perfectible

L’Aquaris M10 Ubuntu Edition du fabricant BQ est une variante de la tablette tactile Aquaris M10, à la différence qu’elle fonctionne avec Ubuntu, un système d’exploitation libre qui place le contenu au centre de l’expérience utilisateur. Cette tablette hybride passe automatiquement en mode PC dès qu’un clavier et une souris (non fournis) sont connectés. L’Aquaris M10 dispose d’un écran de 10,1 pouces de résolution Full HD (1920 x 1200 pixels) et d’un processeur 4 cœurs MediaTek MT8163 cadencé à 1,5 GHz avec 2 Go de RAM capable de gérer le multitâche. Elle dispose de 16 Go de mémoire interne, d’un lecteur de carte mémoire de type micro-SD et des connexions USB 2.0, HDMI, Wi-Fi 5 GHz et Bluetooth 4. La tablette est aussi équipée de deux appareils photo de résolution 3,7 et 6,2 Mpixels.

La particularité de la tablette Aquaris M10 est son système d’exploitation Ubuntu, très peu répandu sur le marché des tablettes tactiles. Mais comparé aux trois systèmes d’exploitation majeurs, iOS d’Apple, Android de Google et Windows de Microsoft, Ubuntu manque d’intuitivité à l’usage. L’absence d’un véritable écran d’accueil est surprenante. À la place, l’utilisateur doit se balader au travers de 8 « scopes » qui sont en fait des écrans de démarrage rapide. Le premier scope qui s’ouvre en déverrouillant la tablette résume les événements à venir dans la journée ainsi que la météo. Le 2e scope rassemble les points d’intérêt qu’on peut trouver aux alentours de sa position. Les applications n’apparaissent qu’à partir du 3e scope. Quelques applications sont préinstallées et l’utilisateur peut en télécharger sur l’Ubuntu Store. Une suite d’Office libre ou encore une application de navigation GPS sont disponibles.

La navigation dans ces menus ou le passage d’une application à une autre n’est pas facile, et l’absence d’un bouton permettant de revenir à l’écran d’accueil est gênante. L’offre d’applications est pour le moment très limitée, les plus populaires sur l’App Store ou le Play Store étant absentes. Mais bon point, la plupart sont gratuites et Ubuntu peut compter sur une communauté de développeurs pour étoffer l’offre.

Le passage en mode PC, avec souris et clavier connectés, facilite la navigation et l’utilisation de l’appareil. Il est alors possible d’afficher plusieurs applications simultanément à l’écran, ce qui est impossible en mode tablette. Mais l’usage de la souris est nécessaire car les icônes sont petites et l’utilisation de l’écran tactile devient difficile avec ce mode.

Le principe d’Ubuntu est intéressant mais il reste des progrès à faire pour que le système d’exploitation puisse concurrencer ceux d’Apple, de Google ou de Microsoft. Le manque d’applications est un handicap majeur.

Côté matériel, la tablette tactile est très correcte mais présente quelques défauts.

La qualité de construction est bonne ainsi que le choix des matériaux. Dommage cependant qu’elle manque de rigidité.

La prise en main est agréable. La tablette est simple à utiliser que ce soit à une main, sur les genoux ou posée sur une table. Les différents boutons sont placés de manière intuitive et sont facilement accessibles.

L’écran de l’Aquaris M10 est de qualité. Il offre une définition suffisante, une bonne luminosité ainsi qu’un bon rendu des couleurs. L’angle de vue est très large. Dommage qu’il se montre réflectif. Son utilisation tactile ne pose pas de problème et le clavier virtuel est très pratique à utiliser. Seul bémol, la rotation de l’écran n’est pas instantanée.

Les performances de la tablette ne sont pas au niveau des meilleurs appareils. Le processeur, bien qu’il soit capable de gérer le multitâche, est médiocre. La tablette montre ses limites pour des applications gourmandes en ressources. Le temps de démarrage est également long avec 30 secondes nécessaires lorsqu’elle est éteinte. En revanche, elle est assez rapide pour les transferts de fichiers.

Le son via les haut-parleurs n’est pas déplaisant avec la présence d’effets stéréo, mais il  manque de basse et de puissance.

L’appareil photo arrière permet de prendre des clichés de bonne qualité. Ils sont bien détaillés et offrent un rendu des couleurs fidèle. L’appareil frontal se montre moyen avec des couleurs sursaturées. Les vidéos filmées avec la tablette sont bien jugées avec des couleurs vives mais le rendu est légèrement saccadé.

La navigation Internet est simple et rapide et l’utilisation des mails ne pose pas de problème. La création d’un compte puis son utilisation sont faciles à gérer de même que les pièces jointes.

La batterie n’est que moyenne avec 6h40 d’autonomie en lecture de vidéo et 10h en navigation Internet. Une courte charge de 30 min offre 1h26 de temps d’utilisation.

Enfin, il n’est pas possible de restaurer la tablette en cas de problème. Il est seulement possible de copier les fichiers sur un support externe. Aucun stockage en ligne (cloud) n’est disponible. De même, la création de plusieurs comptes utilisateurs n’est pas possible et aucun contrôle parental n’est présent.

Vincent Erpelding

Vincent Erpelding

Rédacteur technique