Transfert d’argent international Face aux excès tarifaires, faites jouer la concurrence !

Transfert d’argent international

Face aux excès tarifaires, faites jouer la concurrence !

Alors que l’UFC-Que Choisir formule auprès des pouvoirs publics des propositions pour établir une saine concurrence sur le marché des transferts d’argent, l’association publie une liste de conseils pratiques pour vous permettre de déjouer les pièges de ce marché nébuleux.

 

Si vous souhaitez envoyer de l’argent à l’un de vos proches à l’étranger, de très nombreuses solutions s’offrent à vous : mandat international via la Poste, virement bancaire international via votre banque traditionnelle, agence de transfert de fonds ou encore agence en ligne spécialisée. Méfiance, toutes ces options ne sont pas comparables et certaines sociétés proposent des tarifs particulièrement chers. Faire jouer la concurrence peut donc vous permettre de réaliser d’importantes économies. Nos conseils.

 

Bien identifier les besoins de vos proches

Avant tout, identifiez les besoins de votre destinataire. Doit-il recevoir ces fonds en urgence ? Ce besoin est-il ponctuel ou récurrent ?

Si votre proche a besoin d’argent immédiatement, deux solutions s’offrent à vous. Vous pouvez soit vous déplacer à la Poste pour réaliser un mandat express international, soit vous rendre dans une agence ou sur le site d’une société de transferts d’argent. Si le bénéficiaire pourra disposer des fonds en moins de quelques heures, les tarifs de ces opérations urgentes sont très chers.

Si cet envoi n’est pas pressé, la solution la plus économique consiste à utiliser les services des jeunes pousses de la finance (TransferWise, Xendpay, PayTop). Ces sociétés, qui sont uniquement disponibles sur Internet, proposent des services rapides (2 jours ouvrés maximum) et peu onéreux. Vous pouvez également effectuer un mandat international ordinaire à la Poste. Cette opération est relativement longue (4 à 10 jours ouvrés) mais son coût est très avantageux. À l’inverse, il n’est pas conseillé de réaliser ces opérations auprès de votre banque ou d’une société de transferts d’argent classique. Pour les premières, les délais sont longs (4 à 5 jours ouvrés) et peuvent être très chers. Pour les secondes, les tarifs sont élevés et peu transparents.

 

Les mauvaises surprises des virements bancaires internationaux

Si vous n’êtes pas familier d’Internet ou que vous tenez vraiment à passer par votre banque, vous pouvez réaliser un virement bancaire international. Cette solution est relativement longue et peut entraîner de mauvaises surprises aux non-initiés. En effet, des frais sont facturés à la fois à l’émetteur et au bénéficiaire du transfert ! Cette solution se révèle souvent la plus onéreuse du marché.

 

Faites jouer la concurrence pour réaliser de grandes économies

Dès lors que vous aurez choisi la solution qui convient le mieux à votre situation, il est indispensable de mettre en concurrence les nombreuses offres du marché. Pour une même destination et un service équivalent, les écarts de tarifs sont immenses. Par exemple, un rapport de 1 à 3 pour un virement international vers la Côte d’Ivoire et du simple au double pour un transfert en espèces.

 

Comparez l’ensemble des frais pour éviter les embûches

Lors d’un transfert d’argent vers l’étranger, deux types de frais vous sont le plus souvent facturés, « les frais à l’acte » et « les frais de change ». Les premiers correspondent au prix des prestations de réception, de traitement et de paiement du transfert. Les seconds proviennent de la différence entre le taux de conversion appliqué par le prestataire et le taux de change du marché. Prenez bien en compte ces deux frais pour évaluer le coût total de votre transfert.

 

De fortes économies à réaliser sur les frais de change

Si les principales sociétés de transferts d’argent usent de politiques tarifaires agressives sur les frais à l’acte qui sont les plus visibles, la concurrence semble peu effective sur les frais de change. En étant vigilant sur ces frais, vous pouvez réaliser jusqu’à 30 % d’économies par envoi.

 

Quelques conseils pour évaluer le montant des frais de change

Presque tous les acteurs des transferts d’argent facturent des frais de change. Méfiez-vous des sociétés dont les sites Internet font apparaître des mentions telles que « coût total » du transfert. Bien souvent, cette indication omet les frais de change. Pour comparer les tarifs du marché, renseignez-vous sur les sites qui donnent en temps réel l’évolution du marché des devises (xe.com, par exemple). Pour mémoire, plus le montant reçu par votre proche en devise étrangère est faible, plus les frais de change sont élevés.

 

Dans la mesure du possible, préférez des transferts d’argent de montants importants aux envois récurrents de petites sommes

L’ensemble des sociétés de transferts d’argent utilise des grilles tarifaires qui prévoient des commissions dégressives selon les montants envoyés. Par exemple, pour un transfert d’un montant de 100 € vers l’Afrique, la prestation coûte 10 % du montant envoyé et jusque 25 % pour une opération de 20 €. Dans ces conditions, dans la mesure du possible, transférer des montants plus importants et moins fréquents peut vous faire réaliser d’importantes économies.

 

Le service de Western Union distribué à La Banque postale peut s’avérer très cher

La Banque postale distribue dans ses agences la prestation de la société de transferts d’argent Western Union. Les tarifs de cette offre sont très souvent plus chers que la concurrence. Par exemple, un transfert de 170 € vers la Chine est facturé 26,70 €, un niveau 33 % supérieur à la moyenne du marché et même 125 % plus élevé que cette même prestation réalisée directement auprès de Western Union (1). Il vaut mieux passer son chemin.

 

Préférez les modes de paiement alternatifs aux espèces

En règle générale, envoyer de l’argent en espèces à vos proches à l’étranger coûte relativement cher. Dans la mesure du possible, il est préférable d’utiliser un compte bancaire pour réaliser ces opérations. Si vous connaissez des difficultés pour en ouvrir un, faites valoir votre droit au compte. Concrètement, si vous ne parvenez pas à vous faire ouvrir un compte bancaire, la banque qui vous en a refusé l'ouverture peut transmettre votre demande à la Banque de France.

 

Le compte multidevises : le couteau suisse des étudiants et des expatriés

Si vous résidez à l’étranger dans un pays situé hors de la zone euro, disposer d’un compte multidevises, c’est-à-dire pouvant contenir de l’argent de différentes monnaies, peut vous faire réaliser d’importantes économies. Vos proches peuvent vous envoyer des fonds pour des tarifs limités. Libre à vous de les dépenser, dans de nombreux cas vous serez exemptés des frais de change.

(1) Estimation du tarif à partir de la base de données Remittance Prices Worldwide de la Banque mondiale pour le 2e trimestre 2018.

Matthieu Robin