Quatre principaux fabricants se partagent aujourd’hui le marché des liseuses électroniques. Amazon domine largement avec ses liseuses Kindle. Kobo, PocketBook et Bookeen s’accrochent pour proposer une alternative aux consommateurs. Les prix varient de 70 à 180 €. Voici ce qu’il faut savoir pour choisir votre modèle.

 
SOMMAIRE

Test Que Choisir : Comparatif Livres électroniques

Kindle contre tous

Avant de choisir précisément un modèle de liseuse, vous allez devoir prendre une décision : celle de plonger tout entier dans l’univers d’Amazon ou bien de l’ignorer totalement. Avec ses Kindle, le libraire américain propose en effet des liseuses performantes à des tarifs très corrects. Mais pour compenser, il oblige les consommateurs à acheter des livres dans sa propre boutique. La Fnac s’inspire de ce modèle sans aller jusqu’au bout, puisqu’elle ne vend que des liseuses Kobo, mais l’utilisateur peut y lire des eBooks achetés ailleurs que sur Fnac.com. Les autres fabricants, comme PocketBook ou Bookeen, proposent des modèles capables de lire des eBooks achetés dans toutes les librairies en ligne, sauf Amazon. Une histoire de verrous numériques.

Verrous numériques

Les eBooks payants sont protégés par des verrous numériques (des « DRM », pour Digital Rights Management). Deux grands systèmes coexistent. Le premier est propre à Amazon, qui vend ses fichiers au format propriétaire AZW. Seules ses liseuses Kindle le comprennent. Les autres libraires utilisent tous le format ePub, auquel est greffé un verrou mis au point par l’éditeur Adobe, compatible avec toutes les liseuses. Voilà pourquoi vous ne pourrez pas lire sur un Kindle un ouvrage acheté sur Fnac.com, et inversement.

Les critères essentiels

Écran

L’écran des liseuses est basé sur la technologie de l’encre électronique (e-ink), qui assure un bon confort de lecture (l’écran n’est pas rétroéclairé). La plupart sont tactiles. La taille de cet écran varie peu, la diagonale est généralement de 6 ou 6,8 pouces (15,2 ou 17,2 cm). Mais sa résolution varie d’un modèle à l’autre. Plus elle est élevée, moins l’affichage est pixellisé. Un écran de base affiche une résolution de 600 x 800 pixels environ, un écran haute définition monte autour de 1440 x 1080 pixels.

Contrairement aux écrans couleur des smartphones et des tablettes tactiles, l’encre électronique ne consomme presque pas d’énergie. Les liseuses offrent donc toutes des autonomies de plusieurs semaines.

Les liseuses les plus chères intègrent généralement un écran lumineux qui permet de lire dans le noir sans déranger son voisin. C’est le cas de la Kindle Voyage (180 €), la Kobo Aura H2O ou la Pocketbook Lux 2 (125 €). Cette option est très pratique, si votre budget le permet ne vous en privez pas.

Stockage

Les fabricants offrent généralement 4 Go de stockage. Le système en occupe une partie (un quart environ), mais il reste assez d’espace pour stocker environ 3 000 livres. Si vous pensez vous sentir à l’étroit, optez pour un modèle intégrant un port de carte mémoire.

Formats de fichiers

Outre l’AZW chez Amazon et l’ePub DRM chez Fnac et les autres, les liseuses sont capables de lire d’autres formats de fichiers : pdf, txt, html pour le texte ; jpg, gif, png pour les images, notamment. Si vous êtes adepte de bandes dessinées, assurez-vous que la liseuse soit capable de lire le cbz et le cbr. Notez que la BD est sans doute parmi les seuls ouvrages plus agréables à lire sur une tablette tactile que sur une liseuse. Ces lectures courtes et très visuelles s’adaptent mieux à un écran couleur, même s’il est rétroéclairé. Des applications dédiées sont disponibles dans les boutiques Google Playstore (tablettes Android) et App Store (Apple iPad).

Fonctions annexes

La quasi-totalité des liseuses intègrent une puce Wi-Fi pour se connecter directement à une librairie en ligne. Mais certaines disposent aussi d’une connexion 4G, gratuite pour l’utilisateur. Certaines liseuses sont par ailleurs résistantes à l’eau. L’intérêt est limité, à moins d’être surpris par une grosse pluie soudaine alors que vous lisiez dans un parc…

Question de vocabulaire

Le terme « livre numérique » prête à confusion. Tantôt il désigne le support de lecture (la tablette, ou « liseuse », ou « eBook »), tantôt il désigne l’ouvrage lui-même, qu’on appelle aussi « livre numérisé ». Notez qu’un livre numérique (le fichier) peut également être lu sur un écran d’ordinateur.

Glossaire

Carte mémoire. Un emplacement pour carte mémoire permet d’augmenter la capacité de stockage. Malheureusement, tous les livres électroniques n’en possèdent pas.

Le format le plus répandu est le format de carte SD (Secure Digital). On peut également trouver des formats Micro SD.

Encre électronique. Il s’agit d’une technique d’affichage qui cherche à se rapprocher de l’apparence d’une feuille imprimée. Cette technique ne nécessite pas d’énergie pour laisser le texte affiché, elle ne consomme que lorsqu’on clique pour tourner une page. Principale application de cette technologie : les livres électroniques. L’absence de rétroéclairage de l’écran permet de surcroît d’éviter la fatigue de l’œil lors de la lecture à l’écran. En revanche, il n’est pas possible de lire dans le noir.

Mémoire interne. Elle est de type flash. La mémoire flash est une mémoire de masse à semi-conducteur réinscriptible, permettant de stocker des données qui ne disparaissent pas lors de la mise hors tension. Sa vitesse élevée, sa durée de vie et sa faible consommation la rendent très utile. De plus, ce type de mémoire est très résistant aux chocs.

Réflexion. Un écran a tendance à réfléchir la lumière. Cette réflexion doit être la plus faible possible afin de ne pas être gêné par des sources parasites.

Test Que Choisir : Comparatif Livres électroniques