Écrans d'ordinateur Toujours moins cher mais la qualité est-elle au rendez-vous ?

Écrans d'ordinateur

Toujours moins cher mais la qualité est-elle au rendez-vous ?

Les moniteurs LCD sont désormais proposés à des prix raisonnables en 19, 20, 22 pouces de diagonale ou plus. Pour autant, la qualité n'est pas toujours optimale. Les critères mis en avant par les fabricants ne sont pas nécessairement ceux auxquels il faut prêter le plus d'attention au moment de faire son choix.

 

 

Test Que Choisir : Comparatif Ecrans d'ordinateur

Baisse des prix oblige, les écrans de plus en plus grands coûtent de moins en moins cher. Aujourd'hui, les moniteurs LCD de 15 pouces de diagonale ont disparu des boutiques, les 17 pouces se raréfient. L'essentiel du marché se concentre sur les 19, 20 et 22 pouces, les diagonales supérieures demeurant plus appréciées des créatifs et des professionnels. Pour ces écrans, il faut compter 130-200 euros (19 pouces) et 170-250 euros (22 pouces).

Résolution et réglages

Une fois choisie la taille de l'écran, regardez quelle est sa « résolution ». Les fabricants utilisent ce terme pour désigner le nombre maximal de cellules LCD assurant l'affichage. La résolution native d'un écran LCD est la résolution dans laquelle l'image sera affichée de manière optimale. La changer (via les réglages) engendrera des flous en usage bureautique. La plus couramment adoptée sur les appareils 20 et 22 pouces atteint 1 680 × 1 050, les 19 pouces affichant plus fréquemment 1 440 × 900. Les deux correspondent à un format 16/10 (1 680/1 050 = 1 440/900 = 16/10), celui se rapprochant le plus du champ de vision humain, et qui offre donc le meilleur confort. Le bénéfice de cet affichage panoramique est évident pour le visionnage de vidéos. Pour ce qui est de la bureautique, ces larges écrans offrent l'avantage d'étaler facilement plusieurs applications à l'écran, un détail qui pour un utilisateur intensif peut se révéler très intéressant. Les adeptes des jeux vidéo pourraient en revanche pâtir de ce format et voir les images de leurs héros virtuels légèrement déformées. Mieux vaut alors opter pour un écran au format 5/4, qui offrent une plus grande surface à diagonale équivalente.

Très pratique, la possibilité de régler l'écran en hauteur est loin d'être systématique. Elle permet d'ajuster au mieux la position de l'appareil. Sans elle, il faut se contenter de le faire pivoter d'avant en arrière. Autres réglages importants, la luminosité et le contraste, que l'on peut être amené à changer selon le type d'image visualisé (film, photo, document bureautique, etc.). Ils doivent être accessibles simplement, par un ou deux boutons en façade, sans passer par les méandres d'un menu.

Connectique

 

Écran d'ordinateur
Câble VGA

Tous les moniteurs LCD sont pourvus d'une entrée analogique dite VGA. La plupart proposent également une entrée numérique, DVI le plus souvent, HDMI parfois (ce qui permet de connecter un lecteur de DVD Blu-ray ou encore une console de jeu type Sony Playstation). Une entrée numérique constitue un vrai « plus » en ce sens qu'elle écarte toute dégradation d'image liée aux conversions analogique/numérique (l'utilisation d'une sortie VGA analogique oblige l'ordinateur à convertir l'image dans ce mode, image qui devra ensuite être reconvertie en numérique pour être affichée à l'écran - le processus ne peut que nuire à la qualité du signal). Pour visualiser des vidéos en haute définition, l'écran doit en outre être certifié HDCP (High-Bandwidth Digital Content Protection). Un point que les cinéphiles doivent vérifier.

Taux de contraste et temps de réponse

Les fabricants mettent en avant le taux de contraste et le temps de réponse de leurs moniteurs. Le taux de contraste, rapport entre les luminances maximales (blanc) et minimales (noir) [par exemple, 500 : 1], n'est en fait pas très pertinent (qui regarde son écran à son taux de contraste maximum, à moins d'être en plein soleil ?). Il manque surtout de fiabilité : les méthodes de calcul peuvent varier d'un fabricant à l'autre. Par défaut, en théorie, plus la valeur est haute, mieux c'est.

Le temps de réponse, quant à lui, indique le temps nécessaire à un pixel pour passer du blanc au noir puis revenir au blanc. Il doit être faible (8 millisecondes) pour afficher correctement des images changeant rapidement (jeux vidéos par exemple), et éviter des traînées sur l'écran (on parle de « rémanence »). Malheureusement, la valeur avancée par les fabricants est souvent erronée, nous l'avons constaté au cours de nos tests.

Beaux parleurs

Certains écrans intègrent des haut-parleurs, ce qui procure un gain de place et permet d'économiser les câbles qui seraient nécessaires au raccordement d'amplificateurs externes. Malheureusement, leur qualité laisse souvent à désirer. Leur présence ne doit donc pas s'imposer comme un critère de choix.

 

Test Que Choisir : Comparatif Ecrans d'ordinateur

Camille Gruhier

François Palemon

Rédacteur technique

Contacter l’auteur(e)