Montre connectée Comment choisir une montre connectée

Montre connectée

Comment choisir une montre connectée

En quelques années, la montre connectée est passée du stade d’objet fantasque à celui de gadget dernier cri. Il existe aujourd’hui de nombreux modèles assez différents les uns des autres, tant par la forme que par les fonctions. Certaines montres ne font que signaler l’arrivée d’un message ou d’un appel. Sur d’autres, il est possible d’installer des applications, comme sur un smartphone. Voici les points à vérifier avant de choisir la vôtre.

 

→ Test Que Choisir : Comparatif Montres connectées

Ronde ou carrée

montres connectées rondes carrées

Rectangulaire, ronde, carrée, incurvée… La montre connectée adopte plusieurs formats et plusieurs tailles d’écran. L’esthétique est évidemment essentielle pour cet accessoire constamment porté au poignet. Mais elle ne dit absolument rien des fonctions intégrées à la montre. Si vous souhaitez mesurer précisément vos performances sportives à vélo ou en natation et consulter vos SMS sur la même montre, le choix sera restreint : vous devrez privilégier soit vos besoins, soit votre look ! Votre décision sera également guidée par votre smartphone.

Watch OS, Android Wear et les autres

montres connectées os

Il existe pour les montres connectées différents systèmes d’exploitation, exactement comme pour les smartphones.

Concrètement, l’Apple Watch fonctionne sous WatchOS. Cette interface ne déroutera pas les habitués de l’environnement iOS. Elle est d’ailleurs plutôt réussie et assez intuitive, comme le dévoile notre vidéo de l’Apple Watch Series 2.

De son côté, Google a reproduit ce qui a fait son succès dans les smartphones. Le géant a décliné Android dans une version pour montres connectées (et autres objets connectés) baptisée Android Wear. Cette fois, ce sont les utilisateurs d’Android qui retrouveront facilement leurs repères.

Samsung fait bande à part avec son OS baptisé Tizen, qu’il soutient pour réduire sa dépendance vis-à-vis de Google. Initiative louable, mais le coréen semble avoir du mal à attirer les autres fabricants dans sa rébellion.

Malheureusement, Microsoft prend du retard, cette fois encore. Comme il l’a fait dans l’univers des smartphones et des tablettes tactiles, le géant de Mountain View regarde les autres se positionner. Pas de montre connectée à ce jour (tout juste un bracelet, le Microsoft Band, non commercialisé en France), pas de système d’exploitation dédié… Les utilisateurs de Windows Phone devront patienter.

D’autant qu’ils ne sont pas non plus la priorité des fabricants des autres montres connectées, celles qui fonctionnent avec des systèmes propriétaires (Pebble OS, par exemple). Eux développent généralement une application à installer sur son smartphone pour gérer les paramètres de la montre. Cette application est le plus souvent disponible dans l’App Store et dans le Google Play Store, mais rarement dans le Windows Market.

Attention à la compatibilité

En lançant Android Wear, en 2014, Google a éliminé la plupart des problèmes de compatibilité qui compliquaient le choix d’une montre. Aujourd’hui, toutes les montres sous Android Wear fonctionnent avec tous les smartphones Android (à partir de la version 4.3). Mieux, ces montres fonctionnent également avec les iPhone d’Apple : il suffit d’installer l’application Android Wear pour iOS, disponible dans l’App Store. Toutes les fonctions risquent toutefois de ne pas être disponibles (pas d’accès à la boutique d’applications Google Play Store, notamment). Asus (Zenwatch 2), Huawei (Watch), LG (Watch Urbane et Urbane deuxième édition) ou encore Motorola ont adopté ce système. Certains spécialistes de la montre, comme Fossil ou Tag Heuer, aussi.

Samsung intègre à ses montres un système maison baptisé Tizen. Ses montres Gear S2 et Gear S3 sont compatibles avec tous les smartphones Android, mais pas avec les iPhone. Le géant coréen n’exclut pas de porter son application Samsung Gear dans la boutique App Store d’Apple pour lever cette restriction.

Finalement, seul Apple fait encore de la résistance. Les Apple Watch ne sont compatibles qu’avec les iPhone (à partir de l’iPhone 5).

Montre à notifications ou smartphone au poignet

Les Apple Watch et les montres Android Wear sont de véritables petits smartphones au poignet. Elles permettent de répondre à un appel, d’échanger des messages, de consulter Facebook ou Twitter. Grâce au micro intégré et au haut-parleur, il est aussi possible de les piloter par la voix pour lancer un appel, rédiger un SMS ou rechercher un itinéraire. On peut également y installer de nombreuses applications : l’App Store et le Google Play Store en proposent des centaines, une rubrique leur est même consacrée. Les montres connectées n’intègrent pas directement de carte SIM. Elles sont connectées au smartphone en Bluetooth.

De nombreux modèles se contentent toutefois de vibrer ou d’allumer un voyant lorsqu’un texto ou une notification Twitter arrive sur le smartphone.

Autonomie variable

Le grand point faible des montres connectées vient de leur autonomie, car la plupart intègrent un écran couleur rétroéclairé très gourmand en énergie. Évidemment, plus elle est sollicitée, moins la montre tient longtemps. En moyenne, leur autonomie dure entre un et trois jours. Certains fabricants parviennent à jouer l’endurance en sacrifiant la luminosité de l’écran (la montre Garmin Vivoactive n’est pas très lisible en extérieur, par exemple) ou en utilisant de l’encre électronique (technologie employée pour l’écran des liseuses).

Stockage

Certaines montres offrent assez de mémoire pour stocker des fichiers, notamment de la musique et des photos. Si vous êtes intéressé, assurez-vous que cet espace soit de 4 ou 8 Go.

Une montre connectée pour faire du sport ?

montres connectées sport

La plupart des montres connectées mesurent votre activité physique quotidienne. Elles intègrent pour cela de nombreux capteurs, notamment un accéléromètre et souvent un cardiofréquencemètre. L’appréciation des distances parcourues, du nombre de pas journalier et de la fréquence cardiaque est d’ailleurs assez juste. Mais pour suivre votre vitesse en course à pied ou à vélo, rien ne vaut une puce GPS. Heureusement, les modèles ainsi équipés se multiplient. Apple a notamment corrigé le tir sur la Watch Series 2 (la Series 1 en est dépourvue). Avant de faire votre choix, vérifiez que la montre vous permet de sélectionner le sport pratiqué (course à pied, natation…). Sans GPS, il faudra compter sur celui du smartphone, et donc emporter cet objet encombrant lors de votre séance de footing.

Vous pouvez consulter notre guide d’achat consacré aux montres de sport ainsi que notre test comparatif.

Montres et bracelets connectés : quelle différence ?

Un bracelet connecté est avant tout un capteur d’activité. Il compte vos pas quotidiens, estime la distance parcourue et les calories brûlées. Il vous félicite lorsque votre objectif quotidien est atteint et vous encourage s’il ne l’est pas encore. Certains « surveillent » votre sommeil (temps de sommeil, détection des mouvements), d’autres intègrent un cardiofréquencemètre pour prendre votre pouls. Une montre connectée, plus chère, se définit plutôt comme un prolongement du smartphone. Elle vous alerte quand un rendez-vous approche, lorsque vous recevez un message ou un appel. La frontière entre les deux appareils s’avère parfois ténue : les bracelets très évolués affichent les messages reçus sur le téléphone, et la plupart des montres savent aussi compter les pas…

→ Test Que Choisir : Comparatif Montres connectées

Camille Gruhier

cgruhier