Montres connectées Les principaux modèles disponibles

Montres connectées

Les principaux modèles disponibles

Mis à jour le : 11/07/2017 

Alcatel, Apple, LG Motorola, Samsung, Sony… Tous les grands constructeurs de smartphones proposent un ou plusieurs modèles de montre connectée. Voici un aperçu des principales références du marché.

 

→ Test Que Choisir : Comparatif Montres connectées

Alcatel OneTouch Watch (129 €)

Alcatel OneTouch Watch

Pour sa première montre connectée, Alcatel a choisi un cadran rond, comme Motorola pour sa Moto 360 et LG pour ses G Watch (lire ci-dessous). Cependant, contrairement à celles-ci, elle ne fonctionne pas avec le système Android Wear de Google, mais avec un OS (operating system) propriétaire compatible avec Android (4.3 et suivants) et iOS (à partir d’iOS 7). La montre d’Alcatel affiche les notifications principales du smartphone (SMS, appels, réseaux sociaux), mais sa vocation principale est celle d’un traqueur d’activités (calories brûlées, pas quotidiens, etc.). Elle intègre aussi un cardiofréquencemètre.

 

Apple Watch Series 1 et Series 2 (de 399 à 1 500 €)

Apple Watch

Apple décline sa montre connectée en deux tailles (38 et 42 mm) et en deux versions : Series 1 et Series 2. L’Apple Watch Series 1 est identique à la première Apple Watch, lancée en 2015, à une nuance près : son processeur évolue. L’Apple Watch Series 2 embarque elle aussi un nouveau processeur, mais aussi un écran plus lumineux et surtout, elle est étanche et intègre un GPS. Ces caractéristiques incontournables manquaient cruellement pour séduire les sportifs. Ces montres fonctionnent sous Watch OS, l’intuitif système d’exploitation d’Apple. Elles ne sont compatibles qu’avec les iPhone (à partir de l’iPhone 5 et d’iOS 8.2). Le californien n’innove pas réellement, mais ses montres restent des produits très réussis dans leur catégorie.

 

Asus ZenWatch (200 €)

Asus ZenWatch

La montre connectée d’Asus est livrée avec un bracelet en cuir et un écran incurvé qui lui assurent un look moderne et soigné. Elle fonctionne avec le système d’exploitation Android Wear, et profite donc de l’environnement de Google, notamment des applications compatibles, mises à disposition sur le Google Play Store. La ZenWatch est compatible avec les smartphones Android à partir de la version 4.3 supportant le Bluetooth 4.0 (qui préserve l’autonomie). Elle permet de décrocher lors d’un appel, mais il faut ensuite attraper immédiatement son smartphone : la ZenWatch n’est pas équipée du micro et du haut-parleur qui permettraient de tenir directement une conversation. Asus a rectifié le tir dès son deuxième modèle avec la ZenWatch 2. La ZenWatch 3 permet, elle aussi, de discuter. Mais pour ce nouveau modèle, Asus change de format et délaisse le format rectangulaire pour un plus classique format rond.

 

Motorola Moto 360 (190 €)

Motorola Moto360

Avec sa Moto 360, lancée à l’automne 2014, Motorola fut l’un des premiers à présenter une montre sous Android Wear, le système d’exploitation de Google pour objets connectés. Esthétiquement, la montre est assez réussie, mais elle est très volumineuse et n’est pas la plus confortable au poignet. Son écran rond de 1,5 pouce de diamètre est imposant, et son affichage manque de netteté. Elle affiche les notifications du smartphone, intègre le pilotage par commande vocale (pour répondre à un message ou encore consulter la météo) et mesure la fréquence cardiaque de l’utilisateur ainsi que le nombre de pas qu’il totalise dans la journée. Lors d’un appel, il est possible de décrocher, mais il faudra tenir le smartphone pour parler. Nos tests en laboratoire de la Moto 360 n’ont pas été des plus convaincants pour ce modèle, qui manque globalement de réactivité.

 

Pebble Watch (129 €), Pebble Steel (200 €), Pebble Time (249 €)

Pebble Watch

Pebble a lancé son premier modèle en 2012, sur la plateforme de financement participatif Kickstarter, nous lui avions d’ailleurs consacrée une vidéo de prise en main. En avance sur son temps, la Pebble Watch a rencontré un grand succès auprès des « early adopters » (les premiers acheteurs d’un nouveau produit). Certes, son look laisse un peu à désirer, mais cette montre est d’une redoutable efficacité. Simple d’usage, riche en applications, elle offre aussi une autonomie record de 133 h grâce à la faible consommation de son écran à encre électronique. Depuis, Pebble a sorti la Steel (avec bracelet acier) et la Pebble Time, dotée d’une interface totalement revue. Toutes sont compatibles avec les iPhone (iOS 7 et plus) et les smartphones Android (à partir de 4.1). Notez que Pebble a cessé ses activités fin 2016 et n’assure plus le SAV de ses montres. Nous vous en déconseillons donc l’achat.

 

LG G Watch Urbane (349 €)

LG G Watch Urbane

Avec la G Watch Urbane, LG propose une montre connectée aux finitions soignées. Son look respecte les codes de l’horlogerie classique, avec un cadran métallisé et un bracelet en cuir interchangeable (la largeur de l’attache est standard : 22 mm). LG indique que sa montre cible aussi bien les hommes que les femmes, nous ajouterons que dans les deux cas il faut un gros poignet pour qu’elle ne semble pas disproportionnée. Mais l’affichage est confortable (3,3 cm de diamètre, 220 ppi). La G Watch Urbane fonctionne avec le système d’exploitation de Google, Android Wear. Elle affiche les notifications du smartphone (appels, SMS, réseaux sociaux), auquel elle est connectée en Bluetooth 4.1 (basse consommation d’énergie). Elle diffuse également toutes les informations de Google Now (trafic routier, rappels, transports en commun, anniversaire, etc.). Il est possible de composer un numéro et d’accéder à ses contacts récents depuis la montre après avoir installé l’application LG Call (disponible gratuitement dans le Google Play Store). Mais il faudra reprendre le smartphone pour converser. La G Watch Urbane intègre un processeur Snapdragon 400 à 1,2 GHz et un capteur de fréquence cardiaque. Résistante à l’eau et à la poussière (IP67), elle est compatible avec les smartphones Android (4.3 et suivants).

 

Huawei Watch 2 (329 €)

Huawei Watch 2

Sa première montre, la Huawei Watch, avait obtenu des résultats corrects lors de nos tests en laboratoire. Le fabricant chinois récidive avec la Huawei Watch 2, une montre aux caractéristiques très complètes. C’est en effet l’une des premières lancées sous Android Wear 2.0, la nouvelle version du système d’exploitation de Google. Principale nouveauté, l’intégration d’une puce 4G (option) qui la rend indépendante du smartphone : plus besoin de la connexion Bluetooth pour passer un coup de fil (la version avec port de carte SIM est vendue 379 €). La Huawei Watch 2 est étanche (IP68) et intègre une puce GPS et un cardiofréquencemètre, ce qui la prédestine à un usage sportif. Elle se décline en une version classique avec un bracelet en cuir. Les caractéristiques des deux modèles sont très proches (écran Amoled 1,2 pouce 390 x 390 pixels, 4 Go de stockage, batterie 420 mAh, gyroscope, boussole, baromètre).

 

LG G Watch (200 €) et G Watch R (270 €)

LG G Watch

Pour sa première montre connectée, LG avait choisi un design rectangulaire discret. Le Coréen a d’emblée adopté Android Wear, le système d’exploitation dédié de Google. La G Watch offre donc toutes les fonctionnalités liées à ce système, exactement comme les G Watch R et G Watch Urbane (lire ci-dessus). Elle est compatible avec tous les smartphones fonctionnant sous Android 4.3 et plus. La G Watch R est la déclinaison ronde de la G Watch. Ces deux montres plongent donc l’utilisateur dans l’univers de Google, avec par exemple la fonction « OK Google » pour les commandes vocales (se faire guider sur un plan, envoyer un message, consulter la météo, etc.), Google Now comme assistant virtuel (il vous préviendra par exemple s’il y a du monde sur la route pour rentrer chez vous et sonnera le rappel de votre prochain vol…). Vous aurez également accès à toutes les applications du Play Store développées pour les montres Android Wear.

 

Sony SmartWatch 3 (160 €)

Sony SmartWatch 3

Précurseur du domaine des montres connectées, Sony a sorti son troisième modèle fin 2014. La SmartWatch 3 est la première de la gamme à fonctionner avec Android Wear. Alors que le jumelage d’une montre avec un smartphone est généralement une formalité, celui de la SmartWatch 3 prend du temps et requiert une connexion Wi-Fi. En revanche, la SmartWatch 3 intègre un récepteur GPS, ce qui laisse espérer une mesure précise des données liées à l’activité physique. Notre test de la SmartWatch 3 réserve quelques surprises sur ce point. En revanche, pas de cardiofréquencemètre. Il est dommage que son bracelet plastique soit sale après quelques jours d’utilisation.

 

Samsung Galaxy Gear S2 (269 €) et Gear S3 (399 €)

Samsung Galaxy Gear S2 S2 Classic S3 Classic

Les récentes Samsung Gear S2 et Gear S3 adoptent le format rond qui s’impose peu à peu dans l’univers des montres connectées. Principale différence entre ces deux modèles lancés à un an d’intervalle (octobre 2015 et novembre 2016) : la présence d’une puce GPS dans la Gear S3, qui permet d’enregistrer toutes les données d’une séance de course à pied sans que le smartphone soit connecté. Autre évolution, la taille. La Gear S3 est plus imposante que la Gear S2 et conviendra mieux aux poignets masculins. Les autres caractéristiques sont assez proches (acier, couronne rotative, écran Amoled, logiciel Tizen). Notez que la Gear S2 et la Gear S3 sont toutes les deux proposées en deux versions : Gear S2 et Gear S2 Classic pour la première ; Gear S3 Classic et Gear S3 Frontier pour la seconde. Les différences sont principalement esthétiques.

 

→ Test Que Choisir : Comparatif Montres connectées