Sorbetière et turbine à glace L’appareil pour faire ses glaces et sorbets

Sorbetière et turbine à glace

L’appareil pour faire ses glaces et sorbets

Amateurs de sorbets et autres douceurs glacées, pourquoi ne pas faire vous-même votre dessert favori ? À condition d’être équipé du bon ustensile, sorbetière ou turbine à glace, c’est extrêmement simple. Et les avantages des préparations maison sont nombreux, à commencer par le libre choix des ingrédients : fruits, « vraie » vanille, œufs frais, crème, yaourt, etc. Du 100 % naturel, sans ajout d’additifs, émulsifiants, colorants et autres stabilisants qui entrent dans la composition de la plupart des produits industriels. Le mode d’emploi des appareils comporte généralement quelques recettes, mais rien ne vous empêche de laisser libre cours à votre créativité en inventant des parfums plus originaux. Sucrées ou même salées, agrémentées de coulis ou d’inclusions, avec les glaces et les sorbets, on peut tout faire ou presque !

 

→ Test Que Choisir : Comparatif sorbetières

Comment ça marche ?

Le principe de fonctionnement des sorbetières est extrêmement simple. Il suffit de verser la préparation de son choix dans la cuve de l’appareil qui génère le froid. On ferme le couvercle et on met en route un petit moteur qui fait tourner une pale jusqu’à la prise en glace du mélange. Avec certains modèles, il n’est pas même besoin de surveiller la préparation : l’appareil s’arrête automatiquement dès que celle-ci a atteint la consistance optimale. Une demi-heure suffit généralement pour obtenir un litre de glace à partir de 600 ml du mélange initial. 

Sorbetière à accumulation ou turbine à glace ?

Deux grandes familles d’appareils, les sorbetières à accumulation de froid et les sorbetières autonomes, appelées aussi turbines à glace, se partagent le marché. Chacune d’elle a ses avantages et ses inconvénients. Avant d’opter pour l’une ou l’autre, il faut bien réfléchir à vos habitudes de consommation, à la fréquence de fabrication des glaces et au budget que vous voulez y consacrer.

Sorbetière à accumulation

Les sorbetières à accumulation de froid. Plutôt bon marché (on en trouve à partir de 30 €) les sorbetières conservent le froid mais ne peuvent pas le produire. La cuve doit être placée au préalable dans un congélateur pendant 10 ou 15 heures. Votre envie de glace devra donc être programmée à l’avance : imprévoyants s’abstenir ! Autre point noir : il n’est pas possible d’enchaîner la fabrication de plusieurs glaces de parfums différents, sauf à attendre encore plusieurs heures que la cuve soit à nouveau opérationnelle. Enfin, il faut faire attention aux dimensions de la cuve et veiller à ce qu’elle puisse entrer sans problème dans votre congélateur.

turbines à glace

Les turbines à glace. Ces appareils se rapprochent de ceux qu’utilisent les professionnels. Ils offrent beaucoup plus de souplesse, car ils sont dotés d’un groupe réfrigérant et produisent du froid à la demande. Les turbines à glace peuvent donc être utilisées à tout moment et enchaîner la fabrication de plusieurs glaces de parfums différents. Mais ces avantages se paient cher. Il faut compter de 150 à 600 € selon la marque et la capacité de l’appareil. Autre inconvénient : ils sont lourds (jusqu’à 15 kg) et encombrants. Ils devront donc rester en permanence sur le plan de travail.

4 critères importants pour choisir sa sorbetière

Le prix : de 30 à 600 €, les prix des sorbetières font le grand écart. Les turbines à glace sont en moyenne 5 à 7 fois plus chères que les sorbetières à accumulation de froid. Il faut donc les utiliser très souvent pour rentabiliser l’investissement.

Le temps de refroidissement de l’accumulateur de froid : la turbine à glace permet un gain de temps considérable puisqu’elle permet de faire des glaces à la demande. La sorbetière à accumulation nécessite de prévoir à l’avance (10 à 15 heures) la fabrication de la glace.

La capacité de la cuve : selon les modèles, elle varie de 1 à 1,6 litre. Là encore, tout dépend de vos habitudes de consommation et du nombre de convives. On prévoit généralement un litre de glace pour 4 à 6 convives. Un demi-litre suffira si la glace est accompagnée de fruits ou de meringue, crème et autres biscuits.

L’encombrement : avant tout achat, vérifiez si vous disposez d’une place suffisante pour ranger l’appareil dans votre congélateur pour la sorbetière ou sur le plan de travail (voire dans un placard) pour la turbine à glaces.

Quelques conseils pour réussir ses glaces

Sorbet
Ne laissez jamais la pale dans la cuve réfrigérée sans la faire tourner. Elle y resterait collée à cause du froid. Mettez en route le moteur qui fait tourner la pale, puis versez la préparation (glace ou sorbet) par l’orifice du couvercle.

Refroidissez au préalable la préparation avant de la verser dans la cuve.

Si la glace n’est pas tout à fait assez prise, versez-la dans un bac que vous placerez au congélateur le temps d’obtenir la consistance souhaitée.

Si la glace a séjourné plusieurs heures au congélateur, sortez-la 15 à 20 minutes avant de la servir et laissez-la reposer au réfrigérateur pour qu’elle soit moins dure.

Les glaces maison ont une texture plus ferme que les glaces industrielles car elles contiennent moins d’air. Pour plus de moelleux, incorporez un blanc d’œuf battu en neige dans vos sorbets et ne lésinez pas sur la crème fraîche ou le lait entier dans les crèmes glacées.

Ne remplissez pas trop la cuve. Au cours de la prise en glace, la préparation va presque doubler de volume.

Conservation

Les glaces maison ne contiennent pas de conservateurs. Elles doivent donc être consommées rapidement. Placées à -18°C dans votre congélateur, elles se conserveront au maximum 15 jours.

Ne ratez pas vos boules 

Pour faire de belles boules de glace, passez la cuillère horizontalement en raclant la glace par niveau. Utilisez une cuillère sèche afin d’éviter que des gouttes d’eau tombent dans le bac à glace et se transforment en glaçon. Rincez la cuillère quand vous changez de parfum. Mais pour un résultat optimal, offrez-vous une cuillère à glaces de pro, en silicone ou eutectique.

Légères en calories, les glaces ?

Les glaces et surtout les sorbets ne sont pas si caloriques que l’on croit. Par exemple, deux boules de sorbet à la fraise (100 ml) n’apportent que 70 à 80 kilocalories. L’apport énergétique des glaces et autres crèmes glacées est plus conséquent. Selon notre dernier test sur les glaces à la vanille, il varie de 100 à 200 kilocalories (pour 100 ml) selon les produits. Des différences qui s’expliquent essentiellement par la quantité d’air incorporée (de 20 à 50 %) par les industriels au cours du processus de fabrication. La note calorique reste tout de même raisonnable, sauf, bien sûr, si on enrichit la glace de caramel, chocolat et autres inclusions gourmandes.

→ Test Que Choisir : Comparatif sorbetières

Florence Humbert