Tisanes

Choisir la bonne tisane

Certaines plantes ont vu reconnue par les pouvoirs publics leur utilisation traditionnelle pour soulager certains troubles mineurs. Certaines ne se trouvent qu'en magasin spécialisé, mais bon nombre d'entre elles sont disponibles en grandes surfaces sous forme de tisanes en sachet. Pensez aussi aux magasins bio, qui disposent généralement de rayons tisanes, en sachet ou en vrac, bien pourvus.

 
© Martine Wagner - Fotolia.com

Quelques exemples d'utilisation traditionnelle reconnue des plantes à infusion :

Douleurs abdominales d'origine digestive : achillée millefeuille, aneth, angélique, anis, badiane, camomille romaine, guimauve, mauve, mélilot, mélisse, menthe poivrée, pensée sauvage.

Problèmes de digestion tels que ballonnements, lenteur à la digestion, éructations, flatulences : achillée millefeuille, aneth, angélique, anis, badiane, camomille romaine, marjolaine, matricaire, mélilot, mélisse, menthe poivrée, romarin, sauge (d'Espagne, officinale ou sclarée), serpolet, thym, verveine...

Pour faciliter l'élimination urinaire et digestive : feuilles d'artichaut, bardane, boldo, bouleau, feuilles de cassis, racine de fenouil, frêne, fumeterre, menthe poivrée, orthosiphon, piloselle, pissenlit, prêle, reine des prés, romarin, sureau noir, tilleul.

Toux bénignes occasionnelles (si la toux persiste, consulter un médecin) : anémone, guimauve, mauve, pensée sauvage, serpolet, thym.

Bronchite aigüe bénigne (si les troubles persistent, consulter) : bourrache, capucine, eucalyptus, hysope, marjolaine.

Règles douloureuses : anémone pulsatille, armoise, camomille.

Fièvre légère, état grippal : quinquina, reine des prés, saule (écorce de tige).

Manque d'appétit : absinthe, armoise, petite centaurée, matricaire, quinquina.

Maux de tête : reine des prés, saule (écorce de tige), grande camomille.

Nervosité, troubles du sommeil : anémone pulsatile, aspérule odorante, aubépine, lavande, mélilot, mélisse, oranger amer ou doux (feuille et fleur), passiflore, tilleul, verveine.

Nervosité se traduisant par des palpitations, en dehors de toute maladie cardiaque : aubépine, passiflore.

Jambes lourdes, hémorroïdes : feuilles de ronce, de vigne rouge, d'hamamélis.

Articulations douloureuses, tendinites, foulures : feuilles de cassis, de frêne, harpagophyton, ortie, reine des prés, saule (écorce de tige), scrofulaire.

Éric Bonneff

Directeur Essais comparatifs