Allô, toutou bobo…

Publié le : 22/11/2013 

Monsieur L., de Nantes, sous­crit une couverture santé auprès de ECA-Assurances pour son chien Alex. Il lui en coûte 33,50 € par mois. Un jour, l’animal doit être hospitalisé en clinique vétérinaire. Le montant des soins s’élève alors à 700,50 €. Le maître transmet la facture à l’assureur avec tous les justificatifs nécessaires. Les mois passent et, suite à une réclamation du client, l’assureur lui verse sans explication la somme de 354,26 €. Surpris du faible montant perçu, monsieur L. prend contact avec l’UFC-Que Choisir de Nantes. L’association locale confirme qu’ECA-Assurances devait expliquer par écrit sa décision : soit détailler le calcul de l’indemnité versée (franchise, réduction de la prise en charge en fonction de l’âge de l’animal…), soit motiver un refus de garantie. Quant aux clauses d’exclusion, elles doivent figurer clairement au contrat pour être valables. Ce rappel de la réglementation a suffi pour que l’assureur rembourse à son client la totalité des frais engagés pour soigner son chien, avec les excuses du médiateur de la compagnie.