Groupama joue la montre

Publié le : 15/03/2016 

Le 24 février 2006, un habitant d’Ille-et-Vilaine contracte une assurance dépendance Avenir Autonomie pour lui et son épouse auprès de l’agence Groupama de Combourg. Le contrat est souscrit pour une durée de huit ans. À son échéance, le souscripteur souhaite résilier son assurance. Il se rend au bureau de Combourg dès novembre 2013 afin de respecter le préavis de trois mois. Tout semble se dérouler comme prévu, sauf qu’en janvier 2014, Groupama prévient l’assuré que l’échéance serait le 14 décembre 2014 et qu’il convient d’acquitter les cotisations jusqu’à cette date. Pas d’accord, ce dernier conteste la décision auprès du directeur de Groupama Rennes. Faute d’obtenir satisfaction, il contacte l’UFC-Que Choisir de Combourg. Malgré les multiples démarches de l’association locale, Groupama campe sur sa position, si bien que le médiateur de Groupama est saisi. Ce dernier donne raison à l’assuré, non seulement quant à l’échéance mais aussi sur le remboursement des cotisations versées entre le 25 février et le 14 décembre 2014.