Leclerc

Tricherie sur la date

Publié le : 27/02/2007 

Les produits alimentaires des grandes surfaces portent une DLC (date limite de consommation) au-delà de laquelle ils doivent être retirés des rayons et détruits. La pratique de la remballe, qui consiste à reconditionner le produit avec une nouvelle DLC est interdite. C'est pourtant à cette tromperie que s'est livré l'hypermarché Leclerc de Freyming-Merlebach (57) entre avril et novembre 2003. Lors d'une inspection, la répression des fraudes a constaté que plusieurs morceaux de viande avaient été déconditionnés, transformés et remis à la vente en libre-service. L'hypermarché a été condamné pour tromperie à 15 000 euro d'amende et à 1 500 euros de dommages et intérêts à l'UFC-Que Choisir de Moselle-Est, partie civile. Il a aussi été condamné pour publicités de nature à induire en erreur : le poids de plusieurs fromages annoncé dans les prospectus ne correspondait pas à celui des produits en linéaires. Ou les produits en question étaient indisponibles à la vente.

Jean-Paul Geai