Revendication

La Réunion tape du poing sur l’étable

Publié le : 19/12/2019 

Depuis des mois, l’UFC-Que Choisir de l’Océan Indien se bat pour que la leucose bovine soit éradiquée à La Réunion. Actuellement, 80 % des cheptels laitiers et 14 % des races à viande bovine de l’île sont touchés par cette maladie. L’association locale (AL), conjointement avec la Confédération de la consommation, du logement et du cadre de vie (CLCV), a alerté les pouvoirs publics afin que le « plan zéro leucose » sur quatre ans, annoncé par Emmanuel Macron en octobre, soit respecté. Car ce délai a été étendu à 10 ans pour les vaches laitières, pourtant les plus infectées. L’AL pointe une « implication très probable du virus dans certaines formes de cancer » et s’oppose à l’avis de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses), qui juge ce problème non prioritaire. Sa demande a été relayée par l’UFC-Que Choisir, qui a adressé le 12 novembre, avec la CLCV, un courrier aux ministres de la Santé et de l’Agriculture « pour faire cesser cette ­situation à La Réunion, et pour que le consommateur réunionnais ait les mêmes droits que celui de la métropole ». Affaire à suivre.

Marie Bourdellès