Citroën C3 Aircross Premières impressions

Citroën C3 Aircross

Premières impressions

Publié le : 21/12/2017 

Le C3 Aircross, nouveau SUV compact de Citroën, arrive tard sur ce segment très prisé des constructeurs auto. Mais il dispose d’atouts pour affronter la concurrence comme son habitabilité, son confort et son niveau d’équipement. Dommage que l’ergonomie ne soit pas aussi aboutie.

 
visu-intro-citroen-c3-aircross

Il aura fallu le temps à Citroën pour investir le segment des SUV compacts, laissant tout le loisir aux deux stars, le Renault Captur et le Peugeot 2008, de se hisser en tête des ventes. Pour se faire une place au soleil, Citroën devra s’appuyer sur le style, l’habitabilité et le niveau d’équipement de son C3 Aircross.

 

Qualité de vie à bord

visu1-citroen-c3-aircross
Même s'il est bien fini, l'habitacle sombre du C3 Aircross se révèle plutôt tristounet.

À l’intérieur du C3 Aircross, on retrouve la tendance du moment dans les SUV, à savoir une utilisation exclusive de plastiques durs. Néanmoins, ces derniers sont assez bien assemblés et on ne perçoit ni vibration ni bruit parasite. Même là où l’architecture est complexe, comme au niveau de l’afficheur tête haute par exemple. Mais, par rapport à l’extérieur très travaillé, l’intérieur nous a paru un peu tristounet avec des couleurs assez sombres dans l’ensemble. De même, les aérateurs, s’ils sont très pratiques, font un peu « jouet » et leur design ne nous a pas vraiment séduits.

Côté ergonomie, nous mettrons un mauvais point à Citroën qui commet la même erreur que Peugeot sur sa 308 où toutes les fonctions de confort sont gérées depuis l’écran tactile. Ainsi, lorsque la navigation est active, il faudra quitter la carte pour pouvoir changer de fréquence de radio ou modifier la température intérieure. Ce n’est non seulement pas très pratique, mais en plus cela peut devenir délicat si le conducteur rate, lors de sa manipulation, une information importante de navigation. Et, comme l’écran est placé un peu bas, il est obligé de quitter les yeux de la route, ce qui n’est ni confortable ni rassurant.

Malheureusement, les problèmes d’ergonomie ne s’arrêtent pas là. Le combiné d’instruments s’avère très chargé et difficile à lire. Entre les informations de l’ordinateur de bord au centre et tous les témoins qui s’allument (mise en service des essuie-glaces automatiques, désactivation de l’avertisseur de franchissement involontaire de ligne, témoin d’allumage des feux…), ça fait un peu sapin de Noël et le conducteur aura du mal à trouver rapidement l’information qu’il souhaite. En revanche, l’affichage tête haute, en option, permettra de disposer dans son champ de vision des informations importantes comme la vitesse, les indications de navigation et celles du régulateur/limiteur de vitesse. À noter que sa luminosité est assez bonne et, même en plein soleil, l’écran reste bien lisible.

visu2-citroen-c3-aircross
L'écran tactile intègre trop de réglages (chauffage, radio, carte) et le combiné d’instruments est trop chargé.

L’habitacle du C3 Aircross se révèle particulièrement spacieux. Ainsi, 5 adultes pourront y prendre place sans trop de difficulté, même si la largeur est alors un peu limite. Les trois places arrière sont, en outre, assez confortables et l’espace aux jambes est excellent pour tout le monde. La boîte à gants ne possède pas une forme très facile à l’usage mais les espaces de rangement sont suffisants. Quant au coffre, avec une capacité comprise entre 410 et 520 litres, il dispose d’une bonne contenance.

visu3-citroen-c3-aircross
L'habitabilité du C3 Aircross est assurément un de ses points forts.

Au volant

Nous avons pris le volant du C3 Aircross dans sa version essence PureTech 110 ch EAT6. Globalement, nous avons bien apprécié cette association sauf lors de la conduite sur autoroute. En effet, lorsque le régulateur de vitesse est activé et que l’on rencontre un faux plat, la boîte hésite constamment entre le 5e et le 6e rapport, engendrant alors des secousses désagréables. Un souci que nous avons constaté à plusieurs reprises. De même, le système Stop & Start n’est pas des plus agréables. Il génère, lui aussi, des secousses lors de son activation et le moteur se coupe en émettant des soubresauts, donnant la désagréable impression d’avoir calé. Enfin, le bloc s’est avéré assez bruyant lors des fortes accélérations, au moment de prendre l’autoroute par exemple. Pour le reste, il est très agréable à conduire et relativement sobre avec une moyenne de 7,2 litres aux 100 km lors d’une conduite sur routes et autoroutes, réalisée sans ménagement.

visu4-citroen-c3-aircross
Associé à la boîte de vitesses automatique, le moteur 1.2 PureTech est agréable.

Nous avons particulièrement apprécié le confort général à bord et les suspensions se sont montrées très efficaces. Bien réglées, elles offrent un excellent compromis entre fermeté et confort. La prise de roulis en virage est très bien maîtrisée et le passage des dos-d’âne ou autres défauts de la route se négocie sans encombre. Le nouveau C3 Aircross peut disposer, en option sur la finition haut de gamme Shine, du dispositif Grip Control qui permet d’améliorer la motricité dans les conditions difficiles (neige, boue, sable…) et de l’aide Hill Assist Descent qui régule automatiquement la vitesse en descente. En ville, le SUV se manœuvre facilement malgré un rayon de braquage un peu large et une visibilité globale perfectible. Les ailes avant, bombées, limitent en effet le champ de vision vers les extrémités et les montants arrière sont aussi gênants. Il est alors judicieux d’opter pour les aides au stationnement avant et arrière, voire pour le système d’aide au stationnement Park Assist. Des équipements toutefois pas toujours livrés de série et qui alourdiront la facture.

visu5-citroen-c3-aircross
Comme à l'avant, la visibilité arrière laisse à désirer.

Sécurité

Avec pas moins de 12 aides à la conduite, certaines en option, le C3 Aircross est l’un des SUV compacts les mieux équipés en la matière au regard de son prix, même si certains équipements restent en option. Ces équipements lui ont d’ailleurs permis de réaliser (de justesse cependant, puisque son score sur les aides à la sécurité atteint juste le minimum requis de 60 %) un très bon résultat aux crash tests Euro NCAP avec l’obtention de 5 étoiles.

visu6-citroen-c3-aircross
Parmi les aides à la conduite, le détecteur d’angle mort et l’aide à la descente.

Le C3 Aircross en résumé

Pour faire son entrée dans le segment des SUV compacts, le Citroën C3 Aircross joue la carte de l’originalité, du confort mais aussi du niveau d’équipement. De ce côté, il fait mieux que les stars du segment tout en s’affichant à des prix plus avantageux face à une concurrence qui n’offre généralement même pas la boîte automatique. Ainsi, un C3 Aircross PureTech 110 EAT6 Shine est proposé à 22 750 €, soit plus de 1 000 € de moins qu’un 2008 équipé des mêmes mécaniques. Le Captur 1.2 TCE 120 EDC est, lui, un peu moins cher à 21 400 €, mais s’avère plus chichement doté, tout comme l’Opel Crossland X 1.2 110 Auto à 21 150 €. Attention toutefois à ne pas se focaliser sur le prix affiché car la version de base du C3 Aircross (Live), proposée à 15 950 € uniquement avec le moteur à essence à 3 cylindres Puretech de 82 ch, ne dispose même pas de la climatisation. Cette version est donc à éviter.

Les +

  • Confort
  • Habitabilité
  • Agrément de conduite
  • Tenue de route

 

Les -

  • Ergonomie
  • Bruit moteur à haut régime
  • Hésitations de la boîte de vitesses auto
  • Visibilité arrière
visu-fin-citroen-c3-aircross