Covid-19 Le vaccin de Moderna à éviter avant 30 ans

Covid-19

Le vaccin de Moderna à éviter avant 30 ans

Publié le : 11/11/2021 

Pour la vaccination, les adultes de moins de 30 ans sont invités à privilégier le vaccin de Pfizer (Comirnaty) plutôt que celui de Moderna (Spikevax). Celui-ci provoque davantage d’effets indésirables cardiaques chez ce public.

 

Les connaissances sur les effets indésirables des différents vaccins contre le Covid-19 se précisent, et leurs indications avec. Depuis le 8 novembre, la Haute Autorité de santé (HAS) introduit une nouvelle distinction d’âge dans l’accès aux vaccins. Les mineurs et adultes de moins de 30 ans doivent, en priorité, recevoir le vaccin de Pfizer. En revanche, celui vendu par Moderna est à délivrer en priorité aux plus de 30 ans. Les vaccins à adénovirus (Janssen, AstraZeneca), eux, restent réservés aux plus de 65 ans.

Cette décision s’explique par de nouvelles données sur le risque de myocardites et de péricardites lié aux vaccins à ARN messager (Pfizer, Moderna). Selon une nouvelle étude de la plateforme Epi-Phare (1), ces effets indésirables surviennent principalement chez les hommes de moins de 30 ans et se produisent surtout dans la semaine suivant la seconde dose. Ils restent toutefois rares : on dénombre 132 cas par million de doses Moderna délivrées aux hommes de moins de 30 ans, 37 chez les femmes de la même classe d’âge.

Pour l’heure, ces effets indésirables n’ont provoqué aucun décès et presque tous les patients ont vu leur état s’améliorer. Mais les symptômes restent suffisamment sérieux pour que les autorités sanitaires révisent leur stratégie. La HAS souligne, notamment, que l’on manque de recul sur le risque lié à une injection de rappel. Dans la mesure où le vaccin Pfizer engendre 5 fois moins de myocardites que celui de Moderna, il est à privilégier.

1. Point d’information de l’ANSM sur le risque de myocardite et péricardite

Audrey Vaugrente