Impôts 2021 Les frais de télétravail de 2020 exonérés

Impôts 2021

Les frais de télétravail de 2020 exonérés

Publié le : 07/03/2021 

Les salariés en télétravail ayant engagé des frais pour poursuivre leur activité à domicile ou qui ont reçu de leur employeur des versements dédiés en 2020 ne seront pas imposés sur ces sommes, dans certaines limites. Explications.

 

De 1,8 million de télétravailleurs occasionnels avant le début de la crise sanitaire, le nombre de Français contraints de mener leur vie professionnelle à domicile durant le premier confinement a connu un pic à plus de 5 millions selon un sondage Odoxa-Adviso Partners réalisé en avril 2020, avant de baisser. Une nouvelle organisation du travail qui a un coût estimé de 13 € à 174 € par mois pour un salarié à temps plein selon le cabinet Convictions RH.

Pour que ces dépenses ne soient pas soumises à l’impôt sur le revenu, le ministère de l’Économie, des Finances et de la Relance vient d’annoncer deux mesures spécifiques destinées à « faciliter le traitement fiscal des frais professionnels liés au télétravail ». Pour les contribuables, leur application conduira à une exonération d’impôt sur les dépenses engagées en 2020, dans la limite de 550 € sur l’année sauf, selon les cas, si une autre option est plus favorable.

Votre employeur vous a versé un forfait télétravail

Votre entreprise vous a versé un forfait pour couvrir les frais de télétravail à domicile, sous la forme d’indemnités ou de remboursements ? Des modalités particulières ont été définies. Ces versements seront exonérés dans certaines limites : 2,5 € par jour de télétravail à domicile, soit 50 € pour un mois comprenant 20 jours de télétravail.

Mais attention, si cette allocation forfaitaire sera présumée exonérée dans la limite annuelle de 550 €, il vous reviendra de bien vérifier les montants figurant dans votre déclaration de revenus 2020, qui doit arriver dans quelques semaines. Et les confronter à vos fiches de paie ou à l’attestation fiscale annuelle délivrée par l’employeur pour vérifier qu’elles n’ont pas été intégrées aux revenus déclarés par l’entreprise à l’administration fiscale.

À noter. Les frais de déplacement entre le domicile et le lieu de travail ainsi que ceux de restauration ne seront pas concernés par cette exonération.

Vous préférez déduire vos frais réels de télétravail

Si le montant total de vos frais professionnels (télétravail, déplacements, repas…) est supérieur à l'abattement forfaitaire de 10 % appliqué sur les salaires par l’administration fiscale lors du calcul de votre impôt, opter pour la déduction des frais professionnels pour leur montant réel présente plus d’intérêt.

Dans ce cas, les frais engagés pour le télétravail à domicile pourront être déduits, au choix :

  • soit dans les mêmes limites que celles du versement forfaitaire (2,5 € par jour de télétravail à domicile dans la limite de 550 € en 2020) ;
  • soit pour leur montant exact si cela est plus favorable. Ce qui peut être le cas si vous avez dû acquérir des équipements coûteux pour organiser votre télétravail (fauteuil ergonomique, grand écran, périphériques…).

L’administration fiscale doit toutefois encore apporter des précisions, notamment concernant la nature et le montant de déduction de ces frais, « en particulier ceux liés à l’usage professionnel d’un local privé », précise Bercy. Elles seront prochainement détaillées.

Élodie Toustou

@TechRating