Lave-vaisselle Electrolux ComfortLift Une innovation utile mais perfectible

Lave-vaisselle Electrolux ComfortLift

Une innovation utile mais perfectible

Publié le : 27/08/2017 

Le groupe Electrolux commercialise une innovation dans certains de ses lave-vaisselle : le système ComfortLift, un mécanisme permettant de soulever sans effort le panier inférieur du lave-vaisselle afin de charger et décharger la vaisselle sans avoir à se pencher. Si le dos y gagne, le système est encore jeune et pas exempt de défauts.

 

Mal de dos, articulations sensibles... Remplir un lave-vaisselle peut être une véritable corvée : le panier du bas oblige à se pencher à plusieurs reprises pour y ranger les assiettes. Pour faciliter cette tâche, Electrolux a développé un mécanisme innovant, annoncé en 2016 et intitulé ComfortLift. Commercialisé depuis mars 2017, Que Choisir a pu prendre en main plusieurs lave-vaisselle Electrolux et AEG équipés de ce dispositif. Il est exactement le même sur chaque modèle, à l'exception de la couleur de la poignée, rouge chez AEG et bleue chez Electrolux.

Au premier coup d’œil, on est impressionné par la qualité du système : plutôt que d’utiliser des ressorts, Electrolux a recours à deux vérins qui assurent une remontée et un freinage en douceur du panier, sans risque d’ébrécher les assiettes. Il suffit de tirer légèrement sur le panier pour que son mécanisme le fasse monter en douceur au niveau du panier supérieur (voir notre démonstration en vidéo ci-dessous). Cela facilite grandement le chargement et le déchargement, puisqu’il n’y a plus besoin de se pencher pour remplir le panier. Une fois cela fait, il suffit de tirer la poignée et pousser le panier vers le bas pour le faire redescendre. Cela ne pose aucun problème lorsque le panier est plein, mais c’est un peu plus difficile lorsque le lave-vaisselle est vide car la résistance du vérin oblige à appuyer assez fort.

S’il est encore trop tôt pour savoir si cette innovation s’imposera dans les usages, les ingénieurs du laboratoire de test que nous avons interrogés sont formels : après quelques jours de scepticisme, ils ont finalement été convaincus par l’utilité de ComfortLift. Revenir à un lave-vaisselle classique est difficile !

Un système perfectible

Cette première version de ComfortLift souffre néanmoins de quelques inconvénients, comme l’impossibilité de retirer le panier (pour le nettoyer, par exemple) ou de l’ouvrir en position basse. L’accessibilité du filtre du lave-vaisselle s’en ressent, et le nettoyage de l’appareil devient plus difficile. L’utilisateur doit en effet passer le bras sous le panier pour atteindre le filtre (voir notre démonstration en vidéo ci-dessous). Également, lorsque le panier du bas est relevé, il est impossible d’ouvrir celui du haut afin d’y rajouter un couvert ou un verre.

Par ailleurs, comme pour toute nouveauté, nous ne disposons pas encore de retours sur la fiabilité à long terme du mécanisme, relativement complexe (deux vérins, des charnières…) et sur son risque d’encrassement.

Enfin, autre défaut du ComfortLift : son coût. L’Electrolux ESL7740RA est vendu au prix conseillé de 1 199 € ; l’AEG FSK93800P au prix de 1 299 €. Et ce, alors que la taille des deux vérins entraîne une réduction du panier, perdant ainsi un couvert de capacité.

Aissam Haddad

Rédacteur technique