Lave-linge et environnement Les bons gestes

Lave-linge et environnement

Les bons gestes

En adoptant les bons réflexes, il est possible de faire des économies et mieux respecter l’environnement lors de l’utilisation de son lave-linge.

 
→ Test Que Choisir : Comparatif Lave-linge

Laver à basse température

La majorité de l’énergie consommée par le lave-linge sert à chauffer l’eau. Laver à 20 °C, 30 °C ou 40 °C permet donc de réduire ses dépenses énergétiques, d’autant que côté lavage, la plupart des lessives sont désormais efficaces dès 20 °C.

Seules les taches les plus incrustées nécessitent d’être lavées à une température plus élevée, les taches d’huile ou de graisse notamment, l’eau chaude décollant plus efficacement la saleté.

Les températures élevées (60 °C ou 90 °C) sont également à privilégier pour le linge de maison (draps, serviettes de toilette, etc.) ainsi que pour les vêtements de bébé afin d’éliminer les bactéries.

 

Bien remplir le tambour

Ne pas remplir le tambour à 100 % de sa capacité augmente la consommation d'électricité par kilo de linge lavé. L'électronique embarquée adapte le lavage au poids du linge, mais elle a ses limites. Les machines à laver de grande capacité permettent une consommation en eau et énergie par kilo de linge plus faible mais mal remplies, le cycle de lavage gaspille de l’eau et de l’énergie.

La capacité du tambour correspond à la quantité en kilogrammes de linge sec qu’il est possible d’insérer dans le tambour. La capacité du lave-linge est ainsi à choisir en fonction de la composition du foyer. À noter que la quantité de kilo de linge est généralement valable pour le programme coton, la capacité max de synthétiques ne dépasse généralement pas 50 % de la capacité du programme coton.

 

Profiter des heures creuses

L’option départ ou fin différé est idéale pour profiter des tarifs heures creuses de votre fournisseur d'électricité, une bonne façon de réaliser des économies.

 

Augmenter la vitesse d’essorage

Compte tenu de la différence de consommation entre un moteur de lave-linge et la résistance d’un sèche-linge, mieux vaut opter pour un meilleur essorage afin d’extraire plus d’eau des fibres et ainsi réduire le temps de séchage en sèche-linge. Sa durée de fonctionnement et donc sa consommation électrique en sera diminuée. Les lave-linge proposent généralement des vitesses jusqu’à 1 600 tours par minute. Le mieux, lorsque c’est possible, reste de faire sécher son linge à l’air libre, sauf en cas d'allergie aux pollens.

 

Ne pas surdoser la lessive

Évitez de surdoser ! Un surplus de lessive ne lavera pas mieux votre linge, elle sera gaspillée et, de surcroît, les rejets renvoyés dans l'environnement seront plus importants. De plus, le linge sera moins bien rincé, les résidus de lessive pourront provoquer des réactions cutanées et encrasser votre machine.

 

Reprise du lave-linge

Les lave-linge font partie des « D3E », c'est-à-dire des déchets d'équipements électriques ou électroniques. À ce titre, ils relèvent depuis novembre 2006 d'une filière de récupération financée par une éco-contribution prélevée sur les ventes d'appareils neufs. En contrepartie de cette éco-contribution obligatoire, les particuliers ont le droit, quand ils achètent un lave-linge, de demander au distributeur de prendre en charge leur ancien modèle.

→ Test Que Choisir : Comparatif Lave-linge

Anne-Sophie Bedel