Rappel lave-vaisselle Bosch

Une victime témoigne

Publié le : 04/10/2013 

Le groupe Bosch mène une opération de rappel sur plusieurs centaines de milliers de lave-vaisselle depuis quelques mois. En cause, la surchauffe possible d’un composant électronique qui peut entraîner un incendie. Un risque qui n’est pas théorique. Témoignage.

 

Ces dernières semaines, le groupe Bosch a procédé au rappel de centaines de milliers de lave-vaisselle, fabriqués entre 1999 et 2005. Raison invoquée, « le risque de surchauffe d’un composant électronique pouvant entraîner un départ de feu ». Un risque qui est tout sauf théorique.

« En mai dernier, notre lave-vaisselle Bosch – type SGS 4352 F – a pris feu vers 8 heures, relate Yves B., de Levallois (92), dans un courrier adressé mi-septembre à Que Choisir. Présente dans la cuisine, ma femme a pu me réveiller ainsi que mes deux enfants et nous avons pu prévenir à temps les pompiers. Le bandeau de commande de l’appareil a commencé à fondre, dégageant une épaisse fumée. À quelques minutes près, mon épouse quittait l’appartement et le feu se serait propagé sans que nous nous en rendions compte car les chambres sont situées à l’autre bout de l’appartement. »

Le couple avait acquis l’appareil en novembre 1999. Et lorsqu’il a découvert l’opération de rappel, abondamment relayé par la presse, il a vu rouge. « Les informations diffusées depuis montrent que le problème est connu du groupe depuis plus de quatre ans et que 780 000 machines sont potentiellement concernées en France », s’indigne Yves B. À ses yeux, cette gestion pour le moins souple d’un danger réel mériterait que la marque s’explique auprès de ceux qui ont vu leur lave-vaisselle flamber. « Et une indemnisation serait également tout à fait légitime », conclut-il. Nul doute qu’il n’est pas le seul à le penser…

Lave-vaisselle Bosch

Dominique G. habite Nîmes (30). Elle aussi possède un lave-vaisselle visé par cette opération de rappel. Elle raconte : « Après avoir lu un encart dans la presse, j’ai contacté la marque. Au téléphone, on a commencé par me proposer de remplacer mon lave-vaisselle par un autre modèle. Je ne le souhaitais pas car il fonctionne très bien. Mon interlocuteur n’a pas insisté et m’a assuré que le nécessaire serait fait pour réparer mon appareil. »

De fait, quelques jours plus tard, Dominique G. reçoit d’Allemagne, où le groupe Bosch a son siège, un courrier lui indiquant qu’un technicien se rendra prochainement à son domicile pour intervenir sur son lave-vaisselle. Aucune date n’est cependant fixée. En attendant, la marque conseille à la consommatrice de ne pas utiliser la nuit sa machine et de rester à proximité quand elle fonctionne. Pratique, non ?

Arnaud de Blauwe

Contacter l’auteur(e)