Réouverture des frontières Derniers conseils avant de réserver

Réouverture des frontières

Derniers conseils avant de réserver

Publié le : 11/06/2020 

La plupart des frontières européennes rouvriront le 15 juin. Mais des difficultés liées à l'épidémie de Covid-19 demeurent et certains éléments sont à prendre en compte avant de programmer ses vacances.

 

La réouverture des frontières européennes approche ! Grâce à l'amélioration de la situation sanitaire, les États membres de l'Union ont annoncé l'assouplissement voire la levée des mesures appliquées au niveau national ou régional en raison de la crise du Covid-19. Malgré le souhait de la Commission européenne d'une ouverture coordonnée des frontières, celle-ci aura lieu en ordre dispersé : certains pays (la Croatie, l'Italie, le Portugal, la Lettonie ou la Bulgarie) ont déjà ouvert les leurs, alors que la plupart (France, Allemagne, Pays-Bas, Belgique...) le feront le 15 juin. L'Espagne attendra, elle, le 1er juillet, et Malte n'a pas encore annoncé sa réouverture pour les touristes français. C'est aussi début juillet que les frontières extérieures de l'espace Schengen devraient rouvrir, ce qui permettra aux touristes non européens de faire leur retour en Europe.

 

Vérifiez les dates d'ouvertures et les conditions

Avant de préparer vos vacances, il est donc toujours important de vérifier que vous pourrez bien partir, et sous quelles conditions. En France, pas de problème : la limite des 100 km a pris fin le 2 juin. Pour l'Europe, ça se complique : au-delà des dates d'ouvertures différentes selon les pays, certains imposent des mesures spécifiques aux voyageurs. Cela va du test à l'arrivée (Islande) à une mise en quarantaine pendant deux semaines. C'est le cas au Royaume-Uni et en Irlande pour tous les voyageurs et en Grèce pour les touristes franciliens. Dans le reste du monde, la situation varie en fonction des pays, dont beaucoup n'ont toujours pas annoncé de réouverture de leurs frontières aux visiteurs étrangers (Australie, Canada, Chine, Égypte, États-Unis, Maroc, Nouvelle-Zélande, Russie...). Ces informations pouvant évoluer du jour au lendemain, avant toute réservation, il est recommandé de consulter la section Conseils aux voyageurs du site du ministère des Affaires étrangères ainsi que les sites des ambassades.

 

J'ai une réservation mais toujours peur de partir : que faire ?

Si votre voyage n'a pas été annulé par le tour-opérateur mais que vous ne souhaitez pas partir, vous pouvez demander son annulation sans frais. Le code du tourisme prévoit en effet que si le voyageur décide que des circonstances exceptionnelles risquent d’affecter le déroulement de son voyage (événement climatique majeur, éruption volcanique, épidémie, etc.), il peut annuler sans frais sa réservation. Attention, cette règle ne s'applique pas en cas de vol sec : si le vol est bien opéré, les règles classiques de remboursement s'appliquent. Néanmoins, du fait de la pandémie, de nombreuses compagnies aériennes ont ouvert la possibilité de changer sa réservation (dates ou destination) sans frais pendant les prochains mois.

 

Les compagnies aériennes toujours au ralenti

Les frontières ouvertes, c'est bien ; pouvoir se déplacer, c'est mieux ! Or, les compagnies aériennes ne rouvriront pas toutes leurs liaisons ce mois-ci. D'une part, car la reprise est forcément progressive, pour des raisons techniques et organisationnelles, mais aussi car elles vont se focaliser dans un premier temps sur les lignes les plus rentables. Air France devrait par exemple proposer 15 % de son programme de vol habituel au 30 juin. Easyjet a de son côté annoncé qu'elle ne desservira que la moitié de ses lignes habituelles en juillet et 75 % en août. Sa concurrente Ryanair prévoit d'assurer 40 % de son programme de vols à partir du 1er juillet. Chaque compagnie adapte, quasiment au jour le jour, son programme de vol en fonction des réouvertures de frontières et des circonstances dans les différents pays. Attention, donc, si vous avez réservé un voyage il y a plusieurs mois : la réouverture des frontières ne garantit pas que le vol sera assuré.

 

Choisissez un hébergement avec annulation gratuite

Tous ces aléas éventuels incitent, au moment de choisir son hébergement, à vérifier les conditions d'annulation. Car les grandes plateformes de réservation en ligne ont prévenu que les annulations gratuites ne seront pas la règle. Booking.com, qui lors du confinement s'est distingué en facilitant le remboursement en espèces des réservations, au lieu d'avoirs, recommande aux voyageurs « de réserver une option avec annulation gratuite ». Un filtre apparaît en bonne place lorsqu'une recherche est effectuée. Même message et même filtre chez Expedia, qui prévient aussi lorsque la destination recherchée « peut faire l’objet de restrictions de voyage ». Du côté d’Airbnb, le message est clair : pour les réservations effectuées après le 14 mars, « la politique relative aux cas de force majeure ne s'applique plus parce que le Covid-19 et ses conséquences ne sont plus imprévus ni inattendus ». « Les conditions d'annulation de l'hôte s'appliqueront selon les modalités habituelles », précise la plateforme. Lors d'une recherche, le filtre « conditions d'annulation flexibles » est aussi mis en avant.

Morgan Bourven

morganBrv