Test de sièges auto 2017 Problème de sécurité avec des sièges auto Recaro et Jané

Test de sièges auto 2017

Problème de sécurité avec des sièges auto Recaro et Jané

Publié le : 19/07/2017 

À l’occasion de nos derniers crash tests de sièges auto pour enfants, deux modèles ont montré une défaillance de leur système d’attache. Le Jané Grand a vu l’une de ses attaches Isofix céder. Le siège auto Recaro Optia a, quant à lui, été carrément projeté vers l’avant après s’être détaché de sa base. Pour des raisons évidentes de sécurité, nous déconseillons l’utilisation de ces deux modèles.

 

En collaboration avec les principales associations de consommateurs européennes et des clubs automobiles, l’UFC-Que Choisir vient de réaliser sa deuxième série d’essais de 2017 de sièges auto pour enfants, dont les résultats seront prochainement disponibles sur notre site.

À cette occasion, nous avons testé le siège Recaro Optia, commercialisé au printemps 2015, sur sa nouvelle base SmartClick, et le siège Jané Grand, du groupe 1/2/3. Ces deux sièges auto ont montré une défaillance grave au niveau de la sécurité, nous conduisant à émettre cette alerte avant la publication de nos tests complets.

 

Problème récurrent chez Recaro

Le Recaro Optia est un siège du groupe 1 (pour enfant de 9 à 18 kg, selon le règlement R44) qui ne peut être utilisé qu’avec une base. La base Recaro la plus récente, appelée SmartClick, est de type Isofix avec jambe de force et ne peut pas être ceinturée.

Lors de ce choc frontal, l’Optia se déconnecte complètement de la base et se voit projeté vers l’avant, exposant l’enfant qu’il transporte et le passager éventuellement installé devant le siège à des risques élevés de blessures graves.

En octobre 2016, nous avions déjà détecté le même problème avec la base RecaroFix. Recaro avait alors annoncé une campagne de rappel des produits potentiellement défectueux. Force est de constater que le souci n’a pas été résolu avec cette nouvelle base.

Mise à jour du 31 juillet 2017

Recaro a mis en place un programme gratuit d’échange du siège auto Optia.

Isofix trop fragile chez Jané

Le siège Grand de Jané est de type multigroupe puisqu’il englobe les groupes 1, 2 et 3. Pour le groupe 1, il est installé face à la route avec ses deux attaches Isofix et une sangle antirotation (dite aussi « top tether »). L’enfant est, quant à lui, maintenu dans la coque de protection par un harnais de sécurité à 5 points. C’est dans cette configuration, en choc frontal, que l’incident s’est produit.

Moins impressionnante que la vidéo du Recaro, celle du Jané met toutefois en évidence un grave problème de solidité des attaches Isofix. Si la seconde attache avait cédé également (ce qui se produirait certainement pour un choc un peu plus violent que celui du test), plus rien ne retiendrait le siège, à part la sangle antirotation, qui agirait comme une corde de rappel.

Des sièges pourtant homologués

De tels sièges peuvent-ils être autorisés à la vente ? La réponse est oui, puisqu’ils ont été homologués selon le règlement R44. Mais nos essais de sièges auto sont plus sévères que la réglementation, notamment au niveau de la vitesse d’impact des crash tests frontaux (64 km/h au lieu de 50). L’objectif est de nous permettre de différencier le niveau de protection et de résistance des sièges. Le Recaro Optia installé sur la base SmartClick et le Jané Grand ne peuvent pas être qualifiés de dangereux. Mais ils cessent de protéger là où les autres continuent à le faire.

À l’heure où nous publions cette alerte, Recaro et Jané ont annoncé cesser la livraison des sièges concernés mais n'ont pas émis de rappel concernant ces deux produits.

Lars Ly

Rédacteur technique