Test de sièges auto 2019 (vidéo) Problème de sécurité avec le siège auto Chicco Oasys i-Size

Test de sièges auto 2019 (vidéo)

Problème de sécurité avec le siège auto Chicco Oasys i-Size

Publié le : 04/04/2019 

Lors des essais d’impact frontal du siège auto Chicco Oasys i-Size installé sur sa base Isofix, le point d’attache de la partie du harnais qui retient la boucle s’est arraché de la coque, provocant l’éjection partielle du mannequin qu’il transportait. En cause : l’utilisation d’une pièce mécanique trop fragile. Ce siège est donc à éviter absolument tant que le constructeur n’a pas corrigé le défaut.

 

En collaboration avec les principales associations de consommateurs européennes et des clubs automobiles, l’UFC-Que Choisir réalise tous les ans deux séries de tests de sièges auto pour enfant dont les prochains résultats seront bientôt publiés. L’un des modèles, le siège-coque Chicco Oasys i-Size vendu en pack trio avec poussette, base Isofix et nacelle, a montré une défaillance grave au niveau de la sécurité, ce qui nous a conduits à publier cette alerte en amont des tests complets.

Lors des chocs frontaux effectués sur la base i-Size avec le mannequin de 18 mois, nous observons une éjection partielle de ce dernier, provoquée par la rupture de la sangle d’entrejambe du harnais.

visu-crash-test-siege-auto-chicco-oasys-i-size-defectueux

Cette partie du harnais est celle qui retient la boucle. Une inspection du siège post-crash test montre qu’une pièce en plastique est à l’origine de l’incident. Cette pièce de conception trop fragile a cédé sous la force exercée par la sangle.

visu-boucle-chicco-oasys-isize-avant-crash
Boucle du harnais et vue sur le système d’ancrage de sa sangle (avant le crash).
visu-boucle-chicco-oasys-isize-apres-crash
Pièce brisée responsable de l’incident (après le crash).

En cas d’accident réel à 64 km/h ou plus, l’enfant serait projeté vers l’avant, l’exposant (ainsi que le passager avant installé devant le siège) à des risques élevés de blessure grave.

Un siège pourtant homologué

Se pose alors naturellement la question de l’autorisation de vendre un tel siège puisqu’il est homologué selon le règlement R129 (i-Size). Mais nos essais sont plus sévères que la réglementation, notamment au niveau de la vitesse d’impact des crash tests frontaux (64 km/h au lieu de 50), ce qui nous permet de différencier le niveau de protection et de résistance des sièges.

Le siège-coque Chicco Oasys i-Size ne peut pas être qualifié de dangereux. Mais il cesse de protéger là où les autres continuent à le faire. À l’heure où nous publions cette alerte, Chicco n’a pas encore réagi.

Mise à jour du 5 avril 2019

Chicco vient d’annoncer un programme de remplacement volontaire du siège auto Chicco Oasys i-Size et propose à ses clients de contacter leur service clientèle. Plus d’informations sur ce lien.

Lars Ly

Rédacteur technique