Fiabilité auto

Fiabilité auto

Le protocole

Mis à jour le : 20/02/2020 

Depuis plusieurs d’années, Que Choisir et ses partenaires belges, espagnols, italiens et portugais questionnent les automobilistes sur la fiabilité de leur voiture et dressent un bilan par modèle et par marque. En 2019, 373 modèles ont été passées au crible.

 

En avril et mai 2019, des adhérents de l’UFC-Que Choisir et d’associations de consommateurs de Belgique, d’Espagne, d’Italie et du Portugal ont reçu par courrier ou mail un questionnaire sur la fiabilité de leur auto. Au total, 43 756 avis d’automobilistes exploitables ont été retournés. Ils ont permis de classer 373 modèles de voitures et 33 marques. Nous avons comptabilisé 42 % de véhicules diesels, 49 % à essence (dont 2 % répartis équitablement entre l’E85 et le GPL) et seulement 1 % de motorisations 100 % électriques. Quant aux hybrides, elles pren­nent de l’ampleur : 8 % des propriétaires de notre panel en possèdent une, contre 3,3 % en 2017. D’autre part, 68 % des voitures évaluées étaient équipées d’une boîte manuelle. Une répartition tendant à s’équilibrer sur les autos récentes et qui atteint 52 % sur celles de moins de trois ans.
Lorsque les échantillons étaient suffisants, nous avons établi un indice de fiabilité sur 100, modèle par modèle et marque par marque. Cet indice prend en compte le nombre et l’importance des pannes déclarées, l’âge du véhicule et le nombre de kilomètres parcourus. Seize critères ont également été retenus pour le calcul de la note finale et pondérés en fonction de leur importance : moteur, alimentation en carburant, électronique du moteur, refroidissement, embrayage/transmission/boîte de vitesses, freins, direction/roues/roulement/essieux, échappement, système électrique (hors moteur), chauffage/ventilation/air conditionné, équipements intérieurs, extérieurs, de sécurité, high-tech, autres équipements et spécificité des voitures ­électriques. Les résultats sont détaillés par catégories de véhicules (citadines, routières, monospaces…).

Les voitures présentées sont classées en cinq catégories : citadines, compactes, routières, monospaces et SUV.

Pour chacune de ces catégories, nous indiquons la cylindrée de la motorisation suivie d’une lettre, « E » pour essence ou « D » pour diesel, puis sa période de commercialisation.

Nous donnons ensuite son indice de fiabilité sur une échelle de 0 à 100 (par exemple, 98 indique que 2 % des exemplaires de notre échantillon ont eu au moins une panne), puis l’appréciation générale.
★★★ : très bon (indice de fiabilité de 95 à 100) ;
★★ : bon (de 90 à 94,9) ;
★ : moyen (de 85 à 89,9) ;
■ : médiocre (de 80 à 84,9) ;
et ■■ : mauvais (de 0 à 79,9).

Fonctionnement du service de comparaison

Les produits et services sont classés selon les résultats obtenus lors de nos tests à partir d’un protocole établi par nos experts. Les résultats sont publiés selon un classement basé sur les qualités intrinsèques des produits et sur celles des prestations de service, sans aucune autre considération. Nous achetons de façon anonyme tous les produits que nous testons, nous n’avons aucun lien avec les fabricants, fournisseurs ou distributeurs des produits et services testés, à l’exception des autorisations données par Bureau Veritas Certification conformément aux règles de La Note Que Choisir. Notre classement est totalement indépendant, aucune relation commerciale avec les fabricants, fournisseurs ou distributeurs ne peut avoir d’impact sur ce dernier. Les prix indiqués et les informations sur la disponibilité des produits mentionnés sur notre site sont fournis à titre indicatif et sont actualisés tous les jours. L’offre de produits et services étant pléthorique, nous ne prétendons pas pouvoir tester l’exhaustivité d’un marché. Nous sélectionnons les produits et services les plus représentatifs d’un segment de marché.

Yves Martin

Isabelle Bourcier

Observatoire de la consommation

Lorenzo Zucchi