Retour au Comparatif Crèmes solaires enfants et adultes (25 crèmes solaires indice 50 et 50+)

Aptonia (Decathlon) Sport 50+ kids

Aptonia (Decathlon) Sport 50+ kids

Spray - 150 ml - 10 €

Mis à jour le : 22/06/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Légèrement plus grasse que la moyenne
  • Un peu plus lente à être absorbée par la peau
  • Impact environnemental des filtres UV employés non négligeable

Une crème solaire à moins de 70 € le litre, c’est ce que propose l’enseigne Decathlon via sa gamme Aptonia. Dans la catégorie « très haute protection », la Sport 50+ Kids s’adresse en particulier aux enfants actifs, car elle promet de résister à la sueur et d’être très résistante à l’eau. Elle se revendique également pour peaux sensibles. Grâce à son tarif compétitif, c’est un adversaire séduisant capable de faire de l’ombre aux plus grandes marques de la protection solaire : Garnier Ambre Solaire, Nivea, Vichy, Avène

Protection UV

Le spray Sport 50+ Kids très haute protection est une bonne crème à large spectre qui protège donc bien vis-à-vis des UVB et des UVA. Sa composition est faite de filtres chimiques dont certains ne sont pas forcément des plus recommandables pour l’environnement (voir plus bas) mais pour l’utilisateur, c’est une formule efficace.

Qualités cosmétiques

Le lait Aptonia est très fluide et parfaitement adapté à l’utilisation en spray. L’application est aisée et agréable. À l’usage, il s’est révélé un peu plus gras que les autres. S’il possède globalement de bonnes qualités cosmétiques, les testeurs ont toutefois trouvé son absorption un peu lente et sont divisés sur son odeur. Ce n’est pas surprenant, car il n’est pas parfumé.

Composition

Cette crème ne renferme pas de parfum ni d’allergènes. C’est heureux, car ils sont à éviter chez les plus jeunes. Elle ne contient aucune substance indésirable.

Environnement

Côté formule, elle écope de ■■ en note environnement en raison de la présence de plusieurs filtres dont deux en particulier sont peu recommandables pour l’environnement. L’ethylhexyl salicylate par exemple est facilement biodégradable, mais pose problème, car il est toxique pour la faune aquatique et bioaccumulable. De plus, il est suspecté d’effet perturbateur endocrinien pour l’environnement, un défaut qu’il partage avec le butyl methoxydibenzoylmethane, lequel est difficilement biodégradable et très bioaccumulable.

Mais ce produit remonte dans le classement grâce à ses autres ingrédients qui s’avèrent très peu polluants (★★★).

Cette crème est satisfaisante en termes d’emballage, car elle se passe de suremballage et ne laisse dans le fond du flacon que 3,5 % de produit inutilisable.

Gaëlle Landry

Gaëlle Landry

Rédactrice technique