Retour au Comparatif Crèmes solaires enfants et adultes (25 crèmes solaires indice 50 et 50+)

Avène Spray enfant 50+

Avène Spray enfant 50+

Mis à jour le : 22/06/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Peau un peu grasse et collante après application
  • Présence de nanoparticules

Marque bien connue de pharmacie, Avène est très souvent réservée aux peaux à problèmes, fragiles, particulièrement sensibles comme celles des enfants. Le spray solaire 50+ que nous avons testé leur est effectivement réservé : annoncé résistant à l’eau, hypoallergénique et non comédogène, il est également sans parfum. Vendu 77 € le litre, il n’est pas plus cher que les leaders de grande surface que nous avons également testés (Garnier Ambre Solaire et Nivea). La crème Avène possède-t-elle les mêmes qualités que ses concurrents ?

L’efficacité est au rendez-vous : pas de défaut constaté côté protection UVB et UVA.

Les qualités cosmétiques ont été appréciées : la crème s’étale facilement et ne laisse pas de film blanc sur la peau, mais ensuite, cette dernière est un peu grasse et collante.

Côté étiquetage, c’est un sans-faute, pas de manquements dans les mises en garde (sur les dangers de l’exposition solaire notamment) et de bons conseils pratiques d’utilisation. Avec Avène, on sait qu’il faut mettre beaucoup de crème pour être bien protégé : 3-4 pulvérisations en moyenne sur l’avant-bras d’un enfant, indique le flacon.

On apprécie aussi la double indication d’une date limite d’utilisation (DLU) et un délai d’emploi après ouverture (PAO ou symbole de pot ouvert).

Pas d’allergène, ni de parfum.

Enfin, la formule indique faire usage du filtre solaire méthylène bis-benzotriazolyl tétraméthylbutylphénol sous sa forme nanoparticulaire. On estime ne pas en savoir suffisamment aujourd’hui sur la sécurité des nanoparticules pour conseiller cette crème. C’est la raison pour laquelle, malgré une note sur 20 tout à fait honorable, la protection solaire Avène n’est pas élue « bon choix ». De plus, c’est un spray et les experts mettent en garde vis-à-vis des utilisations où l’inhalation est possible, car respirer des nanoparticules peut donner lieu à une toxicité et une inflammation des poumons.

Gaëlle Landry

Gaëlle Landry

Rédactrice technique