Retour au Comparatif Crèmes solaires enfants et adultes (25 crèmes solaires indice 50 et 50+)

Nivea Sun Kids Protect & sensitive 50+

Nivea Sun Kids Protect & sensitive 50+

Mis à jour le : 22/06/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Absence d’indication pratique sur la quantité de crème à appliquer
  • Revendication sur la prévention du risque d’allergie solaire discutable

Une crème solaire pour enfant à moins de 100 € le litre, c’est le credo des marques vendues en supermarché, comme la très populaire Nivea Sun. Pour les enfants, Nivea propose un « spray très haute protection (50+) » qui « minimise le risque d’allergie solaire ». Particularité intéressante si elle est vérifiée, les réactions d’intolérance au soleil – la fameuse « lucite estivale bénigne » – étant monnaie courante chez les plus jeunes.
En laboratoire, quelles sont les qualités de cette crème ? Que dire des allégations avancées ?

Les résultats de la crème Nivea sont bons. C’est une bonne crème solaire à large spectre : elle protège bien contre les UVB et également contre les UVA – son facteur UVA-protecteur atteint aisément le tiers du FPS (facteur de protection solaire ou indice UVB).

Elle ne renferme ni ingrédient à effet de perturbateur endocrinien, ni allergène(s), et fait l’impasse sur le conservateur phénoxyéthanol.

Ses qualités cosmétiques sont appréciées.

Elle présente toutefois un petit défaut d’étiquetage, car il n’y a pas d’indication précise de la quantité à appliquer. En outre, elle annonce fièrement qu’elle « minimise le risque d’allergie solaire », or elle ne semble pas renfermer d’ingrédient particulier agissant sur les réactions allergiques. Ce n’est qu’une crème solaire qui, parce qu’elle protège des UV, protège également des allergies associées aux rayons du soleil. Cette revendication est un abus de langage.

Sa PAO (période après ouverture) est de 12 mois, mais des tests réalisés par le passé ont démontré que l’efficacité n’était pas diminuée après une année de stockage. Aussi, malgré l’indication d’une PAO de 12 mois qui incite à jeter la crème un an après son ouverture, si votre crème sent toujours bon, il est possible de la réutiliser l’été qui suit. Toutefois, si un coup de soleil apparaît sans explication, c’est que la crème ne protège plus assez : jetez-la sans hésiter.

Gaëlle Landry

Gaëlle Landry

Rédactrice technique