Retour au Comparatif Montres connectées (42 montres connectées)

Apple Watch Series 3

Apple Watch Series 3

Mis à jour le : 14/04/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Autonomie moyenne
  • Pas de détection automatique du sport pratiqué

La Watch Series 3, troisième version de la montre connectée d’Apple, succède à la Watch Series 2. La Watch Series 3 est une copie presque conforme de la Series 2, avec toujours deux tailles d’écran (38 et 42 mm) et plusieurs finitions pour le bracelet. L’écran tactile affiche une résolution de 340 × 272 pixels pour ce modèle 38 mm qui dispose de 8 Go de mémoire. La seule véritable innovation est la présence de la 4G sur le modèle Cellular, également testé.
La montre connectée fonctionne avec le système d’exploitation Watch OS 4, également semblable à la version précédente. Seules quelques nouveautés graphiques y ont été apportées.
Étanche à l’eau, la Watch Series 3 dispose d’un GPS et d’un cardiofréquencemètre, interagit avec le smartphone en affichant de nombreuses notifications et offre la possibilité de le piloter pour téléphoner ou prendre des photos. Elle adresse à l’utilisateur des messages de motivation, reconnaît de nombreuses activités et permet de suivre ses gestes au quotidien ainsi que de les partager. Elle est également dotée de l’assistant vocal Siri, d’une alarme et de connexions Wi-Fi et Bluetooth 4.2 avec NFC.
À noter qu’elle est uniquement compatible à partir des iPhone 5S munis d’iOS 11.

Les performances de l’Apple Watch Series 3 sont dans la lignée de la version précédente, sans grand bouleversement. Elle reste à la première place de notre comparatif.

Comme pour le modèle précédent, la fabrication de cette montre se révèle soignée. Les matériaux sont de bonne qualité et l’écran est bien protégé contre les rayures.

Pour la mettre en service, il faut utiliser l’application Watch présente par défaut sur l’iPhone, qui doit être mis à jour avec la dernière version d’iOS 11.

Il suffit ensuite d’ouvrir l’application pour démarrer le jumelage en scannant l’écran de la montre via la caméra de l’iPhone. La synchronisation est alors automatique et l’utilisateur peut ensuite configurer et paramétrer la montre.

L’écran d’accueil de la montre est entièrement personnalisable, l’utilisateur pouvant choisir les données qu’il souhaite y voir apparaître. Les réglages avancés, par exemple les types de notification souhaités sur la montre, sont à régler dans l’application. L’installation de nouvelles applications sur la montre est facile à réaliser : une rubrique spécifique est présente dans l’Apple Store.

À l’utilisation, l’Apple Watch s’avère pratique. Elle est manipulable avec les deux boutons sur le côté, ou via l’écran tactile, et réagit aux mouvements du poignet.

Elle possède d’excellentes interactions avec le smartphone dont elle assure la continuité. Elle affiche toutes les notifications (appels, SMS, calendrier, réseaux sociaux, courriels) et permet même de téléphoner à condition qu’elle soit connectée à l’iPhone. L’assistant vocal Siri est très utile pour faire une recherche ou dicter un SMS.

Par rapport à l’Apple Watch Series 2, la qualité audio en appel est meilleure, notamment au niveau du microphone. Le son est clair et suffisamment fort. Le micro permet de tenir une bonne conversation téléphonique.

Avec la nouvelle version de l’OS, Watch OS 4, il n’est toutefois plus possible de piloter le lecteur de musique de l’iPhone. Le pilotage de l’appareil photo, en revanche, fonctionne bien : deux boutons pour les prises de vue, aucun délai entre le mouvement du téléphone et la vision sur l’écran de la montre. L’accès aux photos est facile. L’interaction entre la montre et l’iPhone est très bien gérée.

L’écran tactile de l’Apple Watch est également réussi. Il offre une bonne définition, une lisibilité satisfaisante et un rendu des couleurs agréable. Sa grande luminosité permet une utilisation sous un fort éclairage ambiant. Cependant, il se montre assez réflectif.

La navigation dans les menus ne pose pas de problème via l’écran tactile, précis et très réactif, ou avec les boutons sur le côté.

La montre possède tous les capteurs (cardio, altimètre, podomètre) nécessaires pour relever un grand nombre d’informations ou mesures comme le calcul de la distance parcourue ou des calories dépensées. Seule l’élévation n’est pas mesurée. Pour la distance parcourue, les données GPS sont utilisées s’il est activé. Sinon, la montre se base sur le podomètre.

Pour les activités sportives, de nombreux sports sont suivis dont la marche, la course, le vélo, le rameur ou la natation. L’activité pratiquée n’est toutefois pas détectée automatiquement, il est nécessaire de la sélectionner manuellement.

La précision des mesures est jugée bonne à très bonne. Le calcul des calories est très précis, notamment pour la marche et la course à pied. Les distances parcourues sont assez précises avec les données du podomètre, et très précises lorsque le GPS est activé. Le calcul du nombre de pas est également précis pour la course, un peu moins pour la marche. Enfin, la mesure de la fréquence cardiaque est juste au repos, en exercice de faible ou haute intensité et à vélo. Bon point : toutes ces mesures sont bien reproductibles.

La montre affiche régulièrement des messages de motivation. Elle vibre pour demander à l’utilisateur de bouger (si la fonction est activée) ou lorsqu’un objectif est atteint.

Pendant un exercice, la lecture de l’écran est aisée grâce à sa bonne résolution ; les données sont affichées en gros et sont donc bien lisibles.

Le confort au porté est jugé bon. Le bracelet s’ajuste bien et l’utilisateur peut régler le serrage à son goût. Au final, la montre ne gêne pas et ne comprime pas le poignet.

La mise à jour des données est très rapide entre la montre et le smartphone et il n’y a pas de problème de déconnexion entre les deux appareils.

La batterie est certainement l’élément le plus amélioré sur cette nouvelle version : elle passe de 29 à 49 heures d’autonomie sur notre cycle d’utilisation prédéfini. Il n’est donc plus nécessaire de la recharger tous les jours, opération qui nécessite plus de 2 heures.

Globalement, pour les personnes non sportives, la montre affiche les mesures d’activité physique quotidienne de manière claire et simple, permettant à l’utilisateur d’estimer son activité physique même s’il ne pratique aucun sport. Il profitera aussi des autres usages de la montre comme les notifications des appels, des SMS ou des réseaux sociaux.

Pour les sportifs, la montre permet le suivi d’un large éventail de sports, y compris la natation, et fournit des commentaires utiles dans un format simple à comprendre. Ce n’est pas un appareil dédié uniquement au fitness, donc l’utilisateur pourra aussi utiliser les autres types d’application (SMS, météo, courriels…), ce qui augmente l’utilité de cette montre.

Contrairement à d’autres appareils, l’Apple Watch rapporte non seulement le total des calories brûlées, mais aussi les calories actives. Dans l’ensemble, il s’agit d’un bon outil, confortable, pour suivre ses progrès au fil du temps.

Vincent Erpelding

Vincent Erpelding

Rédacteur technique