Retour au Comparatif Sièges auto (192 sièges auto)

TEST Britax Römer Advansafix II Sict

Britax Römer Advansafix II Sict
								- Siège auto testé

Groupe 1/2/3 - Enfant de 9 à 36 kg - Siège ceinturé + Isofix optionnel

Le siège est attaché au véhicule en utilisant la ceinture de sécurité adulte plus éventuellement deux attaches de type Isofix si le véhicule en est équipé.

Mis à jour le : 24/05/2016

Prix indicatif :

340 

Galerie photo
Résultats réservés aux abonnés

Test indépendant, sans aucune complaisance, sans pub.

Je m’abonne

Déjà abonné ?
Je m’identifie

Partager par mail
Cette section est réservée aux abonnés du site quechoisir.org

Abonnez-vous !
Et accédez immédiatement à tout le contenu du site QueChoisir.org

Je m’abonne

Déjà abonné au site ?
Identifiez-vous pour afficher tout le contenu du site

Je m’identifie
Cette section est réservée aux abonnés du site quechoisir.org

Abonnez-vous !
Et accédez immédiatement à tout le contenu du site QueChoisir.org

Je m’abonne

Déjà abonné au site ?
Identifiez-vous pour afficher tout le contenu du site

Je m’identifie

Introduction

Siège auto du groupe 1/2/3 (de 9 kg à 36 kg) - Testé en juin 2016
Le siège auto Britax Römer Advansafix II SICT du groupe 1/2/3 est un développement de l’Xtensafix que nous avons pris en main en 2013 et testé en laboratoire peu de temps après. Ce siège avait montré plusieurs défauts lors de nos essais, suite à quoi le fabricant avait cessé sa commercialisation. L’Advansafix II SICT en est une version simplifiée et améliorée pour corriger ses défauts de jeunesse. À commencer par les possibilités d’installation : elles sont au nombre de deux contre cinq pour la même couverture de groupe (1/2/3). Ensuite, l’utilisation des attaches de type Isofix et de la sangle antirotation (« top tether ») devient systématique quel que soit le poids de l’enfant. Enfin, le siège est muni du nouveau système SecureGuard, un guide de ceinture de sécurité placé entre les jambes de l’enfant qui empêche la sangle ventrale de remonter vers l’abdomen (en cas de choc frontal). Cela avait été l’un des défauts observés sur l’Xtensafix.
En groupes 1 et 2, l’enfant installé face à la route est attaché avec le harnais de sécurité à 5 point d’ancrage. Quant au siège, en plus de l’Isofix et de la « top tether », il est maintenu par la ceinture de sécurité adulte dont le cheminement passe derrière le dossier du siège.
En groupes 2 et 3, le harnais est retiré du siège et la ceinture de sécurité adulte prend une nouvelle fonction : elle retient l’enfant à la façon d’un rehausseur à dossier classique. Mais, comme nous l’avons vu, Isofix et « top tether » restent en place.
On voit donc que, comme son prédécesseur, l’Advansafix II SICT permet de retenir les enfants du groupe 2 (de 15 à 25 kg) de deux façons. L’enfant peut notamment bénéficier du harnais même si son poids dépasse 18 kg. L’intérêt ? Un harnais est mieux adapté à la retenue du corps, pour les enfants comme pour les adultes. Donc autant l’utiliser le plus longtemps possible.
En plus de cela, l’Advansafix II SICT possède les protections latérales escamotables SICT (Side Impact Cushion Technology) dont l’une doit prendre appui contre la porte ou le montant le plus proche.

L’avis du testeur complet est réservé aux abonnés

Extrait de notre évaluation

Résultats réservés aux abonnés

Test indépendant, sans aucune complaisance, sans pub.

Je m’abonne

Déjà abonné ?
Je m’identifie

Premiers critères évalués Notes obtenues
Siège pivotant RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Sécurité RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Commodité d'emploi RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Installer et attacher le siège RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Installer et attacher l'enfant RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Nettoyage RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Confort, ergonomie RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Santé et environnement RÉSERVÉ AUX ABONNÉS
Partager par mail