Joie i-Anchor Advance + base i-base Advance

Joie i-Anchor Advance + base i-base Advance

R129 - Enfant de 40 à 105 cm - Siège installé sur base Isofix(*5*)

Mis à jour le : 20/05/2022

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

Que Choisir regrette

  • Risque de heurter le siège avant en choc frontal
  • Harnais peu pratique
  • Volumineux

Le siège auto Joie i-Anchor Advance est une amélioration du Joie i-Anchor testé en octobre 2015. Il permet de transporter les enfants depuis leur naissance jusqu’à ce qu’ils mesurent 105 cm, soit jusqu’à environ 4 ans et demi (avec une limite de poids de 18,5 kg). Il possède la particularité de pouvoir être installé dos à la route tout au long de la croissance de l’enfant (dans la limite de 105 cm), mais il peut être retourné face à la route à partir de de 15 mois. À l’instar de son prédécesseur, l’i-Anchor Advance ne peut être utilisé qu’avec une base, vendue séparément. Celle-ci, dénommée i-Base Advance, est de type Isofix à jambe de force. Elle est également compatible avec la coque i-Size i-Gemm destinée aux enfants de moins de 85 cm. L’enfant est quant à lui retenu par un harnais de sécurité.

Avec son devancier, nous avions observé un affaissement de la jambe de force en choc frontal. Ce défaut a été résolu et des améliorations sont constatées en matière de sécurité et de commodité d’emploi, mais le résultat global de l’i-Anchor Advance est à peine meilleur que celui de l’i-Anchor. Une des raisons en est la distance importante entre la coque et la banquette, conduisant à une excursion importante de la tête lors du choc frontal, avec un risque de heurter le siège avant. Sans cela, la protection est d’un bon niveau, que ce soit en frontal ou en latéral.

L’installation du siège passe d’abord par celle de la base. Celle-ci se fait sans aucun souci grâce au système Isofix, mais il faut bien veiller à ne pas oublier d’installer la barre anti-rebond, notamment si la base a préalablement servi avec la coque i-Gemm qui s’installe sans cette barre. L’i-Anchor Advance est ensuite clipsé sur la base, face ou dos à la route. L’enfant est alors installé dedans, une fois le siège réglé à son gabarit. À ce propos, le réglage du harnais est particulièrement aisé grâce à la poignée centrale, qui ajuste simultanément la position de la têtière. En revanche, l’installation et le bouclage du harnais sont assez peu commodes.

Côté confort et ergonomie, l’i-Anchor Advance possède des rembourrages épais et un gros appuie-tête qui peut être retiré quand l’enfant grandit, tout comme l’insert pour nouveau-né ; 7 positions d’inclinaison sont possibles, que ce soit face ou dos à la route.

Le support des jambes pourrait cependant être meilleur, et le champ de vision de l’enfant est assez restreint. Ce n’est pas un souci pour les tout-petits, mais quand l’enfant grandit, il risque d’avoir tendance à se pencher en avant pour voir dehors, ce qui se fera au détriment de sa protection. En outre, bien qu’il soit détachable de sa base et léger, l’i-Anchor ne permet pas de transporter l’enfant en dehors de la voiture (pas d’anse) et n’est pas compatible avec un châssis de poussette.

Pas de souci au niveau des substances indésirables, et le démontage comme le remontage de la housse pour le lavage (en machine) sont plutôt aisés. La qualité de fabrication est en outre excellente.

À noter enfin que le siège est assez encombrant, mais plutôt spacieux.

Lars Ly

Lars Ly

Rédacteur technique