Retour au Comparatif Truites et saumons fumés (22 truites et saumons fumés)

Top budget (Intermarché) Saumon sauvage du Pacifique fumé

Top budget (Intermarché) Saumon sauvage du Pacifique fumé

Saumon fumé sauvage

Mis à jour le : 18/11/2021

ATTENTION
PRODUIT ARCHIVÉ !
Rendez-vous sur le comparateur mis à jour avec les derniers produits testés !

Avis du testeur

La marque Top Budget, premier prix de l’enseigne Intermarché, propose un saumon sauvage du Pacifique fumé à un prix défiant toute concurrence. Vendu 14 € le kilo, ce saumon fumé sauvage est en effet 3 à 5 fois moins cher que les autres saumons fumés sauvages de notre sélection. Alors à si petit prix, la qualité est-elle au rendez-vous ?

En dépit d’un prix modique, ce saumon fumé 1er prix ne vaut pas vraiment le coup.

La qualité des tranches est en effet particulièrement mauvaise. Collées entre elles, elles sont difficiles à séparer. On obtient finalement beaucoup de morceaux peu présentables, de couleur hétérogène et de dimensions irrégulières. La présence d'hématomes, de muscle brun (environ 10 % du poids net du produit) et surtout de membrane blanche (signe d'un pelage peu profond) pénalisent fortement ce produit.

À la dégustation, ce saumon fumé sauvage dénote tout autant. Là encore, l’aspect est jugé très négativement. Visuellement très peu grasses, les tranches, aux contours secs, sont d’une couleur rose très pâle particulièrement peu engageante. Le goût est ensuite globalement décrit comme fade et l’impression de gras en bouche faible. La consistance de la chair est molle, souvent décrite déliquescente. Le produit, dans son ensemble, est donc jugé de qualité médiocre.

La fraîcheur à DLC (date limite de consommation) est, quant à elle, juste acceptable. L’odeur est à dominante de poisson cru, le goût présente une légère amertume et la texture est pâteuse.

Côté contaminants, le saumon fumé sauvage Top Budget présente des résultats comparables à ceux de la plupart des saumons fumés de notre sélection. Des résidus de dioxines et PCB, et des traces de métaux lourds ont en effet été détectés mais à des niveaux toutefois bien inférieurs aux limites réglementaires existantes pour le poisson frais.