Peintures pour pièces humides

Conseils

Quelques conseils basiques pour bien préparer son support, peindre au bon moment, se protéger et protéger l'environnement.

 

Bien préparer le support

Une bonne peinture ne peut pas faire de miracles si le mur ou le plafond sont en mauvais état. Il faut préparer la surface à peindre avec application.

S'il s'agit juste de rafraîchir le support qui ne présente pas de signes de dégradation, un lessivage suffit.

Si l'ancienne peinture est brillante ou satinée, un léger ponçage au papier de verre à grain fin est recommandé. Il faut ensuite dépoussiérer à l'éponge humide et bien aspirer avant de peindre.

En cas de peinture cloquée ou écaillée, il faut impérativement poncer. L'enduit ou la sous-couche s'imposent.

Peindre au bon moment

Quel que soit l'état du support, il faut éviter de peindre l'hiver : le froid empêchant d'aérer suffisamment, les polluants restent confinés dans l'air du logement. La chaleur excessive ne convient pas non plus : l'enduit et la peinture sèchent trop rapidement. La température idéale se situe plutôt entre 15 et 20 °C.

Il faut travailler fenêtres ouvertes mais sans faire de courants d'air, pour éviter les dépôts de poussière sur la surface peinte.

Se protéger

La peinture n'est pas un produit anodin, et ce n'est pas parce qu'on parle de peintures à l'eau qu'elles sont sans risques.

Il faut porter un vêtement qui couvre les bras et les jambes, mettre des gants et un masque.

Cela va de soi mais, rappelons-le, une femme enceinte ne doit pas faire de travaux de peinture, ils font respirer un air chargé en substances chimiques indésirables.

Protéger l'environnement

Une peinture reste polluante pour l'environnement même si elle se nettoie à l'eau. Il ne faut jamais jeter ses restes de peinture dans l'évier, et s'en débarrasser dans un coin du jardin ou dans la bouche d'égout ne vaut pas mieux. Ces rejets vont contribuer à un moment ou un autre à la pollution de la ressource en eau, les stations d'épuration n'éliminent pas tout.

Les fonds de pot et les résidus de peinture doivent impérativement être portés à la déchetterie ou déposés au moment de la collecte spécifique dans les communes qui en organisent.

Éviter de polluer son intérieur

Les analyses de polluants effectuées à chaque test prouvent que les peintures continuent à relarguer des substances chimiques dans l'air des logements une fois les travaux terminés. Aérer plus que de coutume durant plusieurs semaines est indispensable.

Il faut éviter de réintégrer la pièce rapidement. Mieux vaut peindre la chambre du bébé plusieurs semaines avant la naissance en aérant au maximum. Si la maison tout entière nécessite un rafraîchissement, procédez pièce après pièce à quelques semaines d'intervalle pour conserver en permanence un espace où l'air n'est pas pollué.

Élisabeth Chesnais

Contacter l’auteur(e)

Mélanie Marchais

Rédactrice technique