Réfrigérateur La durée de conservation des aliments dans le réfrigérateur

Réfrigérateur

La durée de conservation des aliments dans le réfrigérateur

Si le froid ralentit la prolifération des bactéries et moisissures, son effet n’est valable que pour un temps seulement. Pour consommer les aliments sans danger, il est donc important d’observer certaines règles, à commencer par la durée de conservation des denrées. Tous les aliments ne se conservent néanmoins pas de la même manière. Certains peuvent par ailleurs s’altérer plus rapidement que d’autres. Que Choisir vous livre quelques conseils pour prolonger au mieux la durée de conservation des aliments au réfrigérateur.

 

Test Que Choisir : Comparatif Réfrigérateurs

Quels sont les délais de conservation selon les denrées ?

À en croire le dernier rapport de Santé publique France, entre 10 000 et 16 000 personnes sont victimes d’une toxi-infection alimentaire chaque année. Parmi les causes possibles se trouve la mauvaise conservation des denrées. Alors jusque quand est-il possible de consommer des aliments conservés au frais sans danger ? Voici quelques indications pour vous y retrouver.

Attention, les valeurs inscrites dans ce tableau sont données à titre indicatif. La fraîcheur du produit à l’achat joue également.

Aliments Durée de conservation conseillée
Viandes et poissons
Viande crue du boucher ou viande préemballée entamée 48 h
Viande cuite emballée 2 à 3 jours
Abats frais, viande hachée du boucher (y compris saucisses) 24 h
Fruits de mer, poissons crus 18 à 24 h
Huîtres non ouvertes 5 à 6 jours sans lumière, à plat
Charcuterie tranchée, ou préemballée entamée Trois à quatre jours
Préparations
Préparations maison, y compris légumes cuits 2 à 3 jours dans un récipient hermétique, après refroidissement
Préparations à base d’œufs crus (mayonnaise maison ou traiteur, mousse au chocolat) 24 h
Pâtisserie (contenant lait et œufs) 3 à 4 jours
Fromages Entre 8 et 20 jours
Restes de boîte de conserve 2 jours
Œufs et produits laitiers
Bouteille de lait UHT ouverte 3 jours
Lait frais 24 h
Crème fraîche pasteurisée ouverte 4 jours
Yaourts 30 jours
Beurre, beurre demi-sel 3 semaines à 1 mois une fois entamé
Œufs durs 1 semaine non écalé, 2 jours écalé
Œufs frais 3 semaines à 1 mois
Blanc d’œuf cru 1 semaine (à utiliser cuit)
Jaune d’œuf cru 2 à 3 jours
Fruits et légumes
Jus de fruit entamé 5 jours
Potage, soupe 3 jours

Bon à savoir. Si vous souhaitez consommer des denrées bien au-delà de la durée de conservation conseillée, la congélation est toute indiquée.

Faut-il se fier aux dates de péremption ?

Les produits périssables affichent tous une date de péremption. Cette mention obligatoire constitue une source utile d’information pour le consommateur. Néanmoins, il existe différents types de datation selon les aliments, à savoir la date limite de consommation (DLC) et la date de durabilité minimale (DDM), anciennement appelée date limite d’utilisation optimale (DLUO).

Date limite de consommation (DLC)

Visuel conseil refrigerateur duree conservation DLC rea 207851 030

La réglementation européenne exige que les aliments les plus périssables portent une date limite de consommation. Celle-ci est généralement précédée de la mention « À consommer jusqu’au/avant ». Au-delà de cette date, les aliments sont susceptibles de présenter un danger pour la santé.

Date de durabilité minimale (DDM)

Visuel conseil refrigerateur duree conservation DDM rea 207851 018

Contrairement aux denrées les plus fragiles, les aliments les plus stables dans le temps sont, eux, porteurs d’une date de durabilité minimale, remplaçant l’ancienne dénomination « date limite d’utilisation optimale », parfois peu comprise des consommateurs.

Cette dernière est alors précédée de la mention « À consommer de préférence avant ». Autrement dit, il s’agit uniquement d’une indication. Au-delà de cette date, les produits restent consommables sans danger. Seules les qualités gustatives ou nutritionnelles se dégradent. Ne vous précipitez donc pas pour les jeter !

Le bon geste : vérifier avant de jeter

Selon l’Agence de la transition écologique (Ademe), près de 10 millions de tonnes de nourriture consommable sont gaspillées chaque année. Soit l’équivalent de 150 kg par an et par habitant. Avant de jeter vos denrées alimentaires en apparence périmées, assurez-vous qu’elles ne soient effectivement plus consommables. La planète, comme votre porte-monnaie, vous en remercieront !

Des délais théoriques

Si elles constituent une source d’information importante pour le consommateur, les dates de péremption – qu’il s’agisse d’une DLC ou d’une DDM – restent purement théoriques. Malgré les délais indiqués sur l’emballage, certains produits périssables peuvent donc continuer à être consommés sans risque, comme les yaourts et le beurre. La raison est essentiellement marketing : un produit périmé est un produit plus rapidement racheté.

Les yaourts

S’il n’existe aucun texte réglementaire, les fabricants imposent un délai de 30 jours entre la fabrication des yaourts et leur DLC. En principe, il est donc déconseillé de les consommer au-delà de cette période. Néanmoins, les yaourts (qu’ils soient nature, aromatisés ou au lait fermenté) restent consommables sans problème jusqu’à trois semaines après la date indiquée sur l’emballage : ils risquent simplement de s’acidifier un peu. Inutile donc de s’empresser de les jeter dès la DLC dépassée ! Contrôlez tout de même vos yaourts avant consommation. Prêtez attention en particulier à l’odeur, au goût et à la couleur.

Yaourts et desserts lactés à ne pas mettre dans le même panier

Visuel conseil refrigerateur duree conservation encadre yaourts

Attention à ne pas confondre yaourts (contenant des bactéries lactiques comme les yaourts nature, aux fruits, aromatisés…) et desserts lactés (mousses au chocolat, crèmes aux œufs, riz au lait, îles flottantes…). La composition de ces derniers étant différente, ils peuvent s’abîmer plus vite.

Le beurre

De la même manière que les yaourts, le beurre peut être consommé sans risque passé le délai théorique de péremption : il reste consommable jusqu’à 2 mois après sa date de durabilité minimale (DDM). Le beurre nécessite toutefois d’être conservé avec précaution afin de préserver toute sa saveur. La chaîne du froid doit également avoir été respectée.

Pour éviter qu’il ne devienne rance, maintenez-le à l’abri de la lumière et de l’air. Il se conservera ainsi parfaitement dans son emballage d’origine – à condition toutefois que ce dernier ne soit pas déchiré.

Après avoir été entamé, il se consomme dans les trois semaines.

Congeler le beurre

Visuel conseil refrigerateur duree conservation beurre congelateur AdobeStock 372778789

Le beurre peut aisément se congeler. Emballez-le dans du papier d’aluminium, un sac congélation ou encore un contenant hermétique. Ainsi protégé, le beurre doux se conserve jusqu’à 3 mois au congélateur et le beurre salé, jusqu’à 1 an.

Pour le décongeler, placez-le 6 à 7 heures au réfrigérateur ou 3 à 4 heures à température ambiante. Si la recette exige du beurre fondu, vous pouvez également le passer au micro-ondes ou le faire fondre au bain-marie.

 

Comment savoir si un produit est périmé ?

Au-delà des dates de péremption indiquées sur l’emballage et de la durée théorique de conservation, il reste primordial de rester attentif à certains signaux d’alerte. Avant de consommer un produit conservé au frais depuis plusieurs jours, pensez donc à bien contrôler :

  • les emballages suspects, endommagés ou à l’opercule bombée ;
  • les odeurs anormales ;
  • la présence de moisissures.

La fraîcheur de certains aliments reste plus difficile à juger à l’œil nu et nécessite donc une vigilance particulière. C’est notamment le cas des œufs. Pour vérifier leur fraîcheur, plongez-les un à un dans un bol d’eau : plus l’œuf flotte, plus il est frais. Vous pouvez également le casser dans une poêle. Si le blanc reste bien groupé autour du jaune, c’est bon signe. En revanche, s’il s’étale, c’est qu’il est vieux.

 

Comment prolonger la durée de conservation des aliments ?

Voici quelques conseils pour éviter le gaspillage et conserver vos denrées plus longtemps au réfrigérateur.

Rangez correctement vos aliments dans le frigo

Dans un réfrigérateur à froid statique, la température diffère selon les zones. Placer les aliments au bon endroit permet donc d’assurer une bonne conservation de vos denrées, mais aussi d’éviter la prolifération de bactéries qui peuvent être à l’origine d’intoxications alimentaires.

Triez vos produits

Ne rangez pas aveuglément tous vos produits au réfrigérateur. Contrairement aux idées reçues, certains se conservent mieux à température ambiante.

Évitez de trop remplir votre réfrigérateur

Pour être efficace, le réfrigérateur ne doit pas être trop plein. Laissez donc de l’espace entre les denrées pour que l’air circule.

Emballez correctement les aliments

Assurez-vous que vos denrées soient bien isolées les unes des autres. Emballez-les séparément dans du film alimentaire ou enfermez-les dans des boîtes hermétiques.

Ne rangez rien de chaud

Les plats cuisinés ou restes doivent impérativement être refroidis à température ambiante avant d’être placés au réfrigérateur.

Consommez vos produits dans l’ordre

Après un plein de courses, privilégiez la consommation des denrées les plus fragiles. Faites également attention aux dates. Utilisez en priorité les produits dont la date limite de consommation approche selon la logique du « premier entré, premier sorti ».

Pensez à congeler

Si vous savez d’avance que vous ne consommerez pas tous vos produits, placez-les, si cela est possible, au congélateur. Attention tout de même à respecter les règles de congélation et décongélation pour éviter tout risque d’intoxication alimentaire.

Achetez moins, mais plus régulièrement

Vous jetez régulièrement des produits abîmés ou périmés ? La meilleure solution reste encore d’acheter vos denrées alimentaires en plus petite quantité, quitte à retourner au supermarché ou chez le primeur plus fréquemment.

Gardez un réfrigérateur propre

Nettoyez immédiatement toute coulure ou salissure. Retirez par ailleurs les emballages des canettes ou yaourts, qui peuvent être sales.

Test Que Choisir : Comparatif Réfrigérateurs

Anne-Sophie Bedel