Pesticides Les résidus à risque les plus fréquemment détectés dans notre alimentation

Pesticides

Les résidus à risque les plus fréquemment détectés dans notre alimentation

Publié le : 24/03/2022 

Les analyses de plus de 14 000 aliments, réalisées par les autorités françaises en 2019, révèlent que la nourriture est, dans notre pays, contaminée par au moins 150 résidus de pesticides potentiellement, probablement, voire très certainement dangereux. Voici la liste de ceux retrouvés dans les 70 types de produits végétaux inclus dans notre Observatoire des pesticides.

 
SOMMAIRE

Boscalid

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Propamocarb

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien.

Thiacloprid

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien, et l'Efsa reconnaissait la même année que cette molécule « cause des effets indésirables sur le système endocrinien et reproductif ». Elle est de plus suspectée carcinogène et présumée reprotoxique par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Dimethomorph

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Elle est de plus présumée reprotoxique par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Pyrimethanil

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien.

Fenhexamid

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien.

Tebuconazole

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données fortes (observations chez l'humain, ou combinaison d'expériences in vivo et in vitro) suggérant le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Elle est de plus suspectée reprotoxique par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Cyprodinil

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien.

Fludioxonil

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien.

Thiophanate-methyl

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance et l'Efsa concluait, en 2018, qu'il s'agissait d'un perturbateur endocrinien. Cette substance est de plus suspectée carcinogène et mutagène par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Metalaxyl et metalaxyl-M

Pour au moins une molécule incluse dans cette association de substances, l'Anses notait, en 2021, l'existence de données fortes (observations chez l'humain, ou combinaison d'expériences in vivo et in vitro) suggérant son caractère perturbateur endocrinien.

Carbendazim et benomyl

Pour ces deux molécules, l'Anses notait, en 2021, l'existence de données fortes (observations chez l'humain, ou combinaison d'expériences in vivo et in vitro) suggérant leur caractère perturbateur endocrinien. Les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa) reconnaissent quant à elles une présomption de mutagénicité et reprotoxicité.

Methoxyfenozide

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Fenbuconazole

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Imidacloprid

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données fortes (observations chez l'humain, ou combinaison d'expériences in vivo et in vitro) suggérant le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Iprovalicarb

Cette substance est suspectée de carcinogénicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Azoxystrobin

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien.

Spirotetramat

Pour au moins une des molécules incluses dans cette association de substances, l'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer un caractère perturbateur endocrinien. Les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa) reconnaissent une suspicion de reprotoxicité.

Pendimethalin

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Glyphosate

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Elle est également considérée comme cancérogène probable par le Circ, et l'Inserm fait état d'une présomption de niveau moyen de lien avec le lymphome non hodgkinien (un cancer de la lymphe).

Cypermethrin

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données fortes (observations chez l'humain, ou combinaison d'expériences in vivo et in vitro) suggérant le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Prothioconazole

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Pirimiphos-methyl

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien.

Deltamethrin

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

2,4-D

Pour au moins une molécule incluse dans cette association de substances, l'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer son caractère perturbateur endocrinien. Le Circ la juge « cancérogène possible ».

Bromuconazole

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Chlorpyrifos-methyl

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Epoxiconazole

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données fortes (observations chez l'humain, ou combinaison d'expériences in vivo et in vitro) suggérant le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Elle est de plus suspectée carcinogène et présumée reprotoxique par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Diflufenican

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Flonicamid

Pour au moins une molécule incluse dans cette association de substances, l'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer son caractère perturbateur endocrinien.

Pyraclostrobin

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien.

Bifenthrin

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa) reconnaissent quant à elles une suspicion de carcinogénicité.

Lambda-cyhalothrin

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien.

Bixafen

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Trifloxystrobin

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien.

Chlorotoluron

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Elle est de plus suspectée de carcinogénicité et reprotoxicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Chlorpyrifos

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Pymetrozine

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Elle est de plus suspectée de carcinogénicité et reprotoxicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Tefluthrin

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien.

Isoprothiolane

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien.

Propiconazole

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données fortes (observations chez l'humain, ou combinaison d'expériences in vivo et in vitro) suggérant le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Elle est de plus présumée reprotoxique par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Thiamethoxam

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien. Elle est de plus suspectée de reprotoxicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Buprofezin

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Acephate

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Clothianidin

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Cyproconazole

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Elle est de plus présumée reprotoxique par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Prochloraz

Pour au moins une molécule incluse dans cette association de substances, l'Anses notait, en 2021, l'existence de données fortes (observations chez l'humain, ou combinaison d'expériences in vivo et in vitro) suggérant son caractère perturbateur endocrinien.

Atrazine

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données fortes (observations chez l'humain, ou combinaison d'expériences in vivo et in vitro) suggérant le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Chlorothalonil

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Elle est de plus suspectée de carcinogénicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Folpet

Pour au moins une molécule incluse dans cette association de substances, l'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer son caractère perturbateur endocrinien. Les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa) reconnaissent quant à elles une suspicion de carcinogénicité.

Difenoconazole

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien.

Fipronil

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Spiromesifen

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Cyazofamid

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien. En 2021, l'Efsa reconnaissait que le caractère perturbateur endocrinien de cette substance ne pouvait pas être exclu, mais que certaines données scientifiques manquaient pour pouvoir conclure.

Flubendiamide

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données fortes (observations chez l'humain, ou combinaison d'expériences in vivo et in vitro) suggérant le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Profenofos

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Myclobutanil

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Elle est de plus suspectée de reprotoxicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Permethrin

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Pyridaben

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Dimethoate

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Anthraquinone

Cette substance est présumée carcinogène par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Clofentezine

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien. L'Efsa a d'ailleurs reconnu son caractère perturbateur endocrinien en août 2021.

Cyfluthrin

Pour au moins une des molécules incluses dans cette association de substances, l'Anses notait, en 2021, l'existence de données fortes (observations chez l'humain, ou combinaison d'expériences in vivo et in vitro) suggérant son caractère perturbateur endocrinien.

Dithiocarbamates

Pour au moins une molécule incluse dans cette association de substances, l'Anses notait, en 2021, l'existence de données fortes (observations chez l'humain, ou combinaison d'expériences in vivo et in vitro) suggérant un caractère perturbateur endocrinien. Les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa) reconnaissent quant à elles une suspicion de reprotoxicité.

Flusilazole

Cette substance est suspectée de carcinogénicité et présumée reprotoxique par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Propargite

Cette substance est suspectée de carcinogénicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Pyriproxyfen

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données fortes (observations chez l'humain, ou combinaison d'expériences in vivo et in vitro) suggérant le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Mais l'Efsa concluait, la même année, que le pyriproxyfène n'était pas un perturbateur endocrinien au sens de la réglementation européenne.

Spirodiclofen

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données fortes (observations chez l'humain, ou combinaison d'expériences in vivo et in vitro) suggérant le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Cette dernière est de plus suspectée de reprotoxicité et présumée carcinogène par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Triadimenol

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action sur le système endocrinien de cette substance. Les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa) reconnaissent quant à elles une présomption de reprotoxicité.

Diazinon

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. L'Inserm fait état d'une présomption forte de lien avec le lymphome non hodgkinien (un cancer de la lymphe), et le Circ la classe « cancérogène possible ».

2-phenylphenol

Pour au moins une des molécules incluses dans cette association de substances, l'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action sur le système endocrinien.

Carbaryl

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Elle est de plus suspectée de carcinogénicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Imazalil

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien. Elle est de plus suspectée de carcinogénicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Thiabendazole

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Forchlorfenuron

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien. Elle est de plus suspectée de carcinogénicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Iprodione

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Elle est de plus suspectée de carcinogénicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Kresoxim-methyl

Cette substance est suspectée de carcinogénicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Pirimicarb

Cette substance est suspectée de carcinogénicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Etofenprox

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien.

Etoxazole

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Fenpropimorph

Cette substance est suspectée de reprotoxicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Methamidophos

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Phosmet

Cette substance est suspectée de reprotoxicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Quinalphos

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Tetraconazole

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Tau-Fluvalinate

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien.

Captan

Cette substance est suspectée de carcinogénicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Bupirimate

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien. Elle est de plus suspectée de carcinogénicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Hexythiazox

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien.

Mepanipyrim

Cette substance est suspectée de carcinogénicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Meptyldinocap

Pour au moins une des molécules incluses dans cette association de substances, l'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer un caractère perturbateur endocrinien.

Penconazole

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien. Elle est de plus suspectée de reprotoxicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Fenazaquin

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Linuron

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Elle est de plus suspectée de carcinogénicité et présumée reprotoxique par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Penthiopyrad

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Proquinazid

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Elle est de plus suspectée de carcinogénicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Aldrin and Dieldrin

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action sur le système endocrinien de ces deux molécules. Les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa) reconnaissent quant à elles une suspicion de carcinogénicité.

Fluoxastrobin

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action sur le système endocrinien de cette substance.

Malathion

Pour au moins une des molécules incluses dans cette association de substances, l'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer un caractère perturbateur endocrinien. Le Circ considère de plus le malathion comme un cancérogène probable.

Fenoxycarb

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien. Elle est de plus suspectée de carcinogénicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Zoxamide

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien.

Chlorpropham

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Elle est de plus suspectée de carcinogénicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Spiroxamine

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Elle est de plus suspectée de reprotoxicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Pyriofenone

Cette substance est suspectée de carcinogénicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Cymoxanil

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Elle est de plus suspectée de reprotoxicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Metconazole

Cette substance est suspectée de reprotoxicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Propyzamide

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données fortes (observations chez l'humain, ou combinaison d'expériences in vivo et in vitro) suggérant le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Elle est de plus suspectée de carcinogénicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Dichlorvos

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Elle est également considérée comme cancérogène possible par le Circ.

Oxadiazon

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien.

Aclonifen

Cette substance est suspectée de carcinogénicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Flurochloridone

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données fortes (observations chez l'humain, ou combinaison d'expériences in vivo et in vitro) suggérant le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Elle est de plus présumée reprotoxique par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Chlordecone

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien. Elle est de plus suspectée de carcinogénicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa), tandis que l'Inserm reconnaît une « présomption forte » de lien avec le cancer de la prostate.

Lenacil

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données fortes (observations chez l'humain, ou combinaison d'expériences in vivo et in vitro) suggérant le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Elle est de plus suspectée de carcinogénicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Metolachlor et S-metolachlor

Pour au moins une molécule incluse dans cette association de substances, l'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer son caractère perturbateur endocrinien.

Procymidone

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Simazine

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données fortes (observations chez l'humain, ou combinaison d'expériences in vivo et in vitro) suggérant le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Elle est de plus suspectée de carcinogénicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Methiocarb

Pour au moins une des molécules incluses dans cette association de substances, l'Anses notait, en 2021, l'existence de données fortes (observations chez l'humain, ou combinaison d'expériences in vivo et in vitro) suggérant son caractère perturbateur endocrinien.

Metaldehyde

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Elle est de plus suspectée de reprotoxicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Clomazone

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien.

Fluazifop

Cette substance est suspectée de reprotoxicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Fenvalerate

Pour au moins une des molécules incluses dans cette association de substances, l'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer son caractère perturbateur endocrinien.

Metazachlor

Pour au moins une des molécules incluses dans cette association de substances, l'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer son caractère perturbateur endocrinien. Les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa) reconnaissent quant à elles une suspicion de carcinogénicité.

Heptachlor

Pour au moins une des molécules incluses dans cette association de substances, l'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer son caractère perturbateur endocrinien. Les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa) reconnaissent quant à elles une suspicion de carcinogénicité.

Phenmedipham

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Carbofuran

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données fortes (observations chez l'humain, ou combinaison d'expériences in vivo et in vitro) suggérant le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Fenthion

Cette substance est suspectée de mutagénicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Pyridalyl

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance.

Quizalofop

Pour au moins une molécule incluse dans cette association de substances, l'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer son caractère perturbateur endocrinien, et les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa) reconnaissent une suspicion de carcinogénicité et/ou reprotoxicité.

DDT

Pour au moins une molécule incluse dans cette association de substances, l'Anses notait, en 2021, l'existence de données fortes (observations chez l'humain, ou combinaison d'expériences in vivo et in vitro) suggérant son caractère perturbateur endocrinien. Les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa) reconnaissent quant à elles une suspicion de carcinogénicité. L'Inserm fait état d'une présomption forte de lien avec le lymphome non hodgkinien (un cancer de la lymphe) et le Circ considère le DDT comme « cancérogène probable ».

Benfluralin

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Mais en 2021, l'Efsa a conclu que la benfluraline n'était pas un perturbateur endocrinien, au sens du règlement européen.

Oxyfluorfen

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien.

Endosulfan

Pour au moins une des molécules incluses dans cette association de substances, l'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action sur le système endocrinien.

Diuron

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer le caractère perturbateur endocrinien de cette substance. Elle est de plus suspectée de carcinogénicité par les agences réglementaires européennes (Echa et/ou Efsa).

Picoxystrobin

L'Anses notait, en 2021, l'existence de données expérimentales pouvant suggérer une action de cette substance sur le système endocrinien.

→ Observatoire des pesticides : Analyses portant sur plus de 5 000 produits

Elsa Abdoun

Cécile Lelasseux

Rédactrice technique