Outils multifonctions Guide d'achat

Outils multifonctions

Guide d'achat

Couper, poncer, gratter, racler… les outils multifonctions offrent aux bricoleurs un panel de possibilités intéressant. Les fabricants l’ont bien compris et depuis quelque temps, ces appareils foisonnent dans les rayons des grandes surfaces et des magasins de bricolage. Revue de détail des critères à prendre en compte.

 

Test Que Choisir : Comparatif Outils multifonctions

Outils multifonctions

Les outils et leur fixation

C’est certainement l’un des critères de choix les plus importants pour un appareil multifonction. En effet, selon que vous devrez couper ou gratter, il faudra, à chaque fois, équiper l’appareil de l’outil ad hoc. Mais tous les fabricants ne proposent pas tous les types d’outil et chaque appareil n’est pas vendu avec le même nombre d’éléments. Il est donc important de passer le contenu de la boîte en revue avant l’achat. Par exemple, Einhell ne propose qu’un plateau de ponçage et une lame plongeante pour bois avec son appareil TC-MG220E. À l’opposé, les Makita TM3010C et Bosch PMF 250 CES sont bien mieux lotis avec leurs 6 accessoires différents. Il est d’autant plus important de choisir un appareil bien équipé à l’origine que les outils se facturent, selon leur fonction, entre 10 et 30 € pièce. Le minimum est de posséder une lame pour bois, une pour métaux et, de préférence, une lame segment et une plongeante pour chacun de ces matériaux. À noter que certaines lames mixtes (bois et métaux) peuvent s’avérer plus pratiques et plus économiques.

Au-delà du nombre d’éléments, le système de fixation est aussi un critère de choix. Il faut savoir que tous les appareils sont compatibles avec les outils de marque Bosch. Précurseur en la matière, le fabricant dispose en effet d’une gamme très complète, contrairement à d’autres fabricants. Ces derniers ont donc conçu leurs appareils pour qu’ils puissent recevoir les outils Bosch. Là aussi, tous les appareils ne sont pas égaux et aussi pratiques les uns que les autres. Ainsi, sur les 10 produits que nous avons testés, la moitié peut recevoir les outils Bosch sans adaptateur, ce qui permet de passer de l’un à l’autre rapidement.

La méthode de fixation de l’outil sur l’appareil est plus ou moins simple selon les modèles et comme le geste sera assez fréquent, mieux vaut bien choisir. Préférez un assemblage sans outil pour un remplacement rapide et sans effort. Cela ne concerne malheureusement pas la majorité des produits puisque seulement 4 modèles de notre test possèdent un système de serrage sans clé. Les autres nécessitent l’utilisation d’une clé (généralement à 6 pans). Une opération délicate qui peut même s’avérer dangereuse car, si l’on glisse, il est possible de se couper.

 

Vibration et bruit

De par leur conception, les appareils multifonctions présentent des inconvénients incontournables : ils vibrent beaucoup et sont bruyants. Si la plupart sont munis de zones de préhension qui diminuent le ressenti des vibrations dans les mains, c’est loin d’être la panacée. Certains reçoivent une seconde poignée équipée d’une entretoise amortissante, qui peut s’avérer très utile pour la précision du travail. Le mieux est de faire fonctionner l’appareil avant de l’acheter afin de s’assurer que le niveau de vibration et de bruit vous sont supportables.

Ces engins étant très bruyants, l’utilisation d’une protection auditive est vivement conseillée.

 

Poids

À moins d’avoir des bras solides, au-delà de 1,5 kg, un appareil multifonction va vite se monter fatigant à l’usage. Il le sera d’autant plus que les travaux auxquels il est destiné imposent généralement de changer souvent l’orientation de l’appareil. L’utilisateur adopte alors des positions pas toujours confortables : les bras en l’air, dans des endroits difficiles d’accès, l’appareil à bout de bras…

 

Interrupteur de mise en marche

Tous les modèles possèdent un variateur de vitesse qui permet de régler la fréquence des oscillations. Dans la majorité des cas, il s’agit d’une molette ou d’un bouton circulaire indépendant. Sinon, la variation de vitesse se fait via la gâchette de commande. L’appareil est alors trop compliqué à gérer car, pour travailler à une vitesse constante, il faut maintenir cette gâchette dans une position bien précise. Cette solution est donc à éviter : il est conseillé d’opter impérativement pour un appareil doté d’un bouton marche-arrêt.

 

Aspiration des poussières

Si aucun des modèles de notre test ne possède de souffleur de poussière (c’est pourtant utile pour les opérations de découpage où la ligne à suivre doit rester bien visible), plusieurs possèdent un système de branchement d’aspiration des poussières. Il suffit d’y raccorder un aspirateur. Mais cela ne fonctionne qu’en ponçage (en sciage, la zone de coupe est trop éloignée du bâti pour que l’on puisse adapter un système d’aspiration) et cette fonction se montre généralement peu efficace. La cause principale en est l’étroitesse des conduits qui limite le débit d’air d’aspiration. En outre, travailler avec un tuyau d’aspiration branché sur l’appareil n’est pas des plus confortables et cela peut s’avérer impossible dans les endroits difficiles d’accès.

Test Que Choisir : Comparatif Outils multifonctions

Lars Ly

Rédacteur technique