Ponceuse Comment choisir

Ponceuse

Comment choisir

À chaque travail de ponçage correspond un type de machine. Et, bien qu’elles s’appellent toutes « ponceuses », il existe différents modèles.

 

→ Test Que Choisir : Comparatif Ponceuses

Vibrante, excentrique, multifonction, triangulaire, à bande… autant de variantes d’une même fonction : poncer. Et, pour compliquer le tout, selon le matériau et le type de support, l’outil n’est pas forcément le même. Il est donc primordial de bien cerner ses besoins avant d’entrer dans un magasin pour choisir une ponceuse.

Comme son nom l’indique, la ponceuse multifonction est la plus polyvalente : sa semelle de ponçage interchangeable lui permet en effet de s’adapter à toutes les situations (ponçage d’une surface plane, d’un arrondi, d’une rainure ou d’un contour complexe…) et à différents matériaux (bois, métal, etc.). Une ponceuse excentrique, avec un plateau rond, permet de travailler sur des surfaces convexes alors qu’une ponceuse vibrante sera plus destinée aux surfaces planes. Reste que, pour les endroits difficiles d’accès, seule une machine multifonction, maniable et compacte, pourra officier. Au moment de l’achat, il est donc judicieux de pondérer de nombreux critères.

Le prix

Notre test le montre, il n’y a pas forcément de corrélation entre le prix d’achat et la performance. Toutefois, les machines les plus chères sont souvent les mieux équipées. Elles offrent par exemple un réglage de la vitesse, un sac de récupération des poussières, un raccord pour aspirateur, un coffret de transport au lieu d’une simple housse, etc.

La fixation du papier

Velcro ou crochets ? Si le premier est plus simple à utiliser, il présente l’inconvénient de devoir utiliser exclusivement les disques vendus par la marque. Il existe des disques polyvalents, mais les trous d’aspiration ne correspondent pas toujours à ceux de votre machine et il faut les adapter. Les crochets, parfois plus compliqués à mettre en œuvre, permettent d’utiliser des feuilles de papier découpées, ce qui revient moins cher. Attention à la position des crochets qui ne doivent pas dépasser de la ponceuse au risque de limiter la surface de travail.

L’aspiration

C’est une fonction incontournable pour une ponceuse. A minima, il s’agira d’un sac récupérateur, d’efficacité moyenne, à fixer sur la machine. Dans ce cas, étudiez le système de fixation du sac qui est plus ou moins pratique. Au mieux, optez pour une machine pouvant accueillir le tuyau d’un aspirateur. L’idéal étant de disposer des deux possibilités.

La vitesse

Une ponceuse dotée d’un réglage de la vitesse permettra de travailler sur toutes les surfaces avec tous les grains de papier, du plus épais pour le gros œuvre au plus fin pour la finition. C’est indispensable si vous devez poncer une surface vernie ou peinte car, à trop grande vitesse, le revêtement peut se ramollir et colmater le papier, réduisant son efficacité.

Le poids

Au-delà de 1,5 kg, la ponceuse peut s’avérer pénible à utiliser dans certaines situations (bras en l’air, grandes surfaces…).

Le bruit

Nous plaçons la limite de confort à 85 dB. Au-delà, une protection auditive est vivement recommandée.

L’ergonomie

Toutes les ponceuses ne correspondent pas forcément à chaque morphologie. Avant l’achat, prenez la ponceuse en main et assurez-vous de pouvoir utiliser facilement les différents réglages proposés, notamment celui de la vitesse. Le mieux est de pouvoir faire fonctionner la machine pour évaluer son niveau de vibration.

→ Test Que Choisir : Comparatif Ponceuses

Vincent Erpelding

Rédacteur technique