Scie sauteuse

Bien choisir sa scie sauteuse

La scie sauteuse est le deuxième outil électroportatif le plus vendu en France, derrière les perceuses. Les références se comptant par dizaines, voici quelques conseils pour vous y retrouver.

 

 

Test Que Choisir : Comparatif Scie sauteuse

 

S’il s’agit d’une utilisation occasionnelle, un modèle d’entrée de gamme suffira. On en trouve à partir d’une dizaine d’euros. Pour une utilisation régulière, mieux vaut se tourner vers les gammes supérieures. Dans ce cas, le prix peut atteindre 300 €, mais il existe des appareils corrects autour d’une centaine d’euros.

La scie sauteuse donne le meilleur d’elle-même dans les travaux d’assemblage, et non de finition : réfection de grenier, pose de parquet, aménagement de cuisine, etc. Elle s’utilise de préférence sur établi, mais pas exclusivement. Elle coupe le bois comme le métal et permet les arrondis. Cette polyvalence s’accompagne toutefois d’un certain manque de précision. Il est très difficile de couper parfaitement en ligne droite avec une scie sauteuse. Vous arriverez à un résultat correct, mais il ne sera jamais aussi bon qu’avec une scie circulaire. La coupe risque d’être grossière, avec des éclats arrachés, et il y a un risque permanent de dévier du tracé. Couper en biais est également risqué. Les fabricants parlent de semelles orientables autorisant des angles allant jusqu’à 45°, mais nos tests montrent que l’exactitude des réglages n’est pas toujours au rendez-vous. Enfin, la scie sauteuse est inadaptée aux panneaux très épais. Dix centimètres est pratiquement un maximum. Et encore, seulement si le bois n’est pas trop dur.

Les points à surveiller

Une bonne scie sauteuse doit être équipée d’un variateur permettant de régler la vitesse et d’une hauteur (ou profondeur) de coupe – c’est-à-dire l’épaisseur maximale que l’appareil peut découper – suffisante. Elle varie de 45 à 100 mm selon les modèles. Veillez à ce que le modèle que vous choisissez dispose d’une base large qui stabilise l’appareil. Le poids, qui est plutôt un handicap pour une perceuse, renforce la stabilité d’une scie sauteuse. Vérifiez que l’appareil est capable de réaliser des coupes obliques (généralement jusqu’à 45°), mais testez sa précision avant de vous lancer.

Fonctions utiles, fonctions gadgets

Certaines scies sont dotées d’un système de fixation automatique de la lame qui évite les manipulations fastidieuses. Il existe également des guides de coupe parallèle, très pratiques pour tailler des planches à une largeur régulière, compte tenu de la tendance des scies sauteuses à partir en zigzag. Le guide doit de préférence être gradué et de grande ampleur.

Au moment de l’achat, n’hésitez pas à empoigner la scie afin de vérifier qu’on la tient bien en main et que la gâchette est facilement accessible, même pour les gauchers. Vérifiez aussi que la notice d’utilisation est compréhensible et que le cordon électrique n’est pas trop court, pour ne pas avoir à utiliser de rallonge. Une mallette de rangement est également la bienvenue pour protéger l’appareil lorsqu’il ne sert pas et éviter d’égarer les accessoires. Certains modèles enfin peuvent être connectés à un aspirateur, très commode pour les travaux en intérieur.

À ranger dans les innovations gadgets, sauf amélioration à venir : les lasers censés guider l’utilisateur dans sa coupe. L’action pendulaire conçue pour réduire le temps de coupe ne convainc pas toujours, pas plus que le système de chantournage (découpage du profil).

Une bonne utilisation

Au moment de la découpe, pensez à placer vers le bas la face qui sera visible (sauf si vous possédez des lames à denture inversée) et fixez la pièce solidement à l’aide de serre-joints. Tenez la scie fermement et posez-la bien à plat avant de la faire avancer sans forcer. Pour réduire les éclats, les professionnels collent du papier adhésif à l’endroit de la découpe, ou plaquent une surépaisseur du même matériau.

Sécurité

Les règles de base propres à tout emploi d’outil électroportatif

Une zone de travail propre, sans produit inflammable, un raccordement à une installation électrique aux normes, porter de lunettes de protection, ne pas exposer l’outil à l’humidité, protéger le cordon de la chaleur, éloigner les enfants, éviter les vêtements amples, etc.

Quelques règles particulières aux scies

Activer la scie avant d’entrer en contact avec la pièce à découper. Garder les mains éloignées de la zone de coupe. Faire attention aux déchets de coupe. Certains bois exotiques dégagent des poussières particulièrement irritantes pour le nez et les bronches. Les poussières de métaux légers (aluminium, par exemple) sont facilement inflammables, voire explosives. La sciure de bois prend également feu très vite. Sous certaines conditions (mélange en grande quantité avec des poussières métalliques et des hydrocarbures), elle peut entrer en combustion spontanément.

 

Test Que Choisir : Comparatif Scie sauteuse

Aissam Haddad

Rédacteur technique