Automobile Des phares LED défectueux

Automobile

Des phares LED défectueux

Publié le : 23/12/2020 

Yves W. est propriétaire d’un Mazda CX-5, dont il est très satisfait… jusqu’en avril 2019. Cet habitant de Montauville (54) remarque alors « la panne des LED du feu diurne avant droit » de sa voiture. Il se tourne vers son concessionnaire pour faire réparer l’optique défaillante. Il faut changer tout le phare, lui répond le garage, qui lui présente un devis de 1 353 € TTC ! « Mon SUV n’affichant que 53 200 kilomètres au compteur, se souvient Yves W., je demande une prise en charge par Mazda, car il s’agit, me semble-t-il, d’un vice affectant ce modèle. » Il est d’autant plus confiant que le véhicule bénéficie d’une garantie élargie de cinq ans. Malheureusement, elle ne couvre pas ce type d’intervention. Des discussions s’engagent. Finalement, le constructeur accepte d’assumer 60 % du coût du remplacement. Mais après quelques mois, c’est au tour du feu diurne avant gauche de montrer des faiblesses… « Au-delà de “la faute à pas de chance” qui pouvait éventuellement prévaloir lors de la première panne, j’ai pensé que ma voiture devait souffrir d’un vice de fabrication. En faisant des recherches sur Internet, j’ai constaté que mon problème de feux LED n’était pas isolé », assure Yves W. Cependant, Mazda refuse toute prise en charge cette fois-ci. L’adhérent sollicite donc le renfort de l’UFC-Que Choisir de Nancy (54). La médiation qu’elle lance avec le fabricant aboutit ; ce dernier procède au changement du phare sans que le client débourse le moindre euro.

Arnaud de Blauwe

Contacter l’auteur(e)