Court-circuit sur la ligne

Publié le : 21/01/2016 

Démarchés par la société Planet Air pour la pose de panneaux photovoltaïques avec une offre de prêt de Sofinco, les époux S. se laissent séduire. Mais sans attendre l’accord de la société de crédit, l’installation démarre, réalisée par un sous-traitant. Et le dossier de Consuel, obligatoire pour toute demande de nouvelle installation électrique, n’a jamais été déposé par la société malgré plusieurs demandes, empêchant l’ouverture du compteur et donc la revente promise des kilowatts. En revanche, les mensualités d’emprunt à régler n’ont pas tardé à venir. Les époux S. font part de leur déconvenue à l’UFC-Que Choisir du Loir-et-Cher. L’association locale constate que les documents remis ont été falsifiés et dépose une injonction de faire à l’encontre de Planet Air. Sans résultat, le dossier est transmis à la justice. Le juge a annulé le contrat et condamné Planet Air à rembourser les mensualités du prêt déjà réglées, et la société ainsi que Sofinco à 7 500 € de dommages et intérêts pour préjudice moral.