Démarchage

Vin aigre

Publié le : 27/03/2007 

Démarché par téléphone, un vieux monsieur des Côtes-d'Armor comprend mal ce qu'on lui propose mais, deux jours après, on lui livre huit caisses de vin. La facture s'élève à 779 euros, il la règle par chèque. Réflexion faite, il prend conseil auprès de l'UFC-Que Choisir de Paimpol. Le marchand de vins n'a pas respecté les règles de la vente à domicile (signature d'un bon de commande, délai de rétractation de sept jours, pas de perception d'argent à la commande). L'association locale lui a donc demandé d'annuler la transaction. Le professionnel ayant refusé, le dossier a été transmis à la justice. Conclusion : la SARL Deux X Dix, domiciliée à Vitrolles (13), a été condamnée à rembourser les 779 euros indûment perçus, à reprendre à ses frais la marchandise et à payer 150 euros de dommages et intérêts à la personne âgée.

Jean-Paul Geai