Démarcheur trop zélé

Publié le : 23/08/2011 

Démarché à domicile, un habitant de la Vienne signe un bon de commande de 27 199 € pour la fourniture et la mise en œuvre d’un système de chauffage réversible par la société Huis Clos. Le vendeur exige un acompte de 8 160 €, chèque immédiatement encaissé. Après quelques jours de ­réflexion, le particulier réalise que le prix est disproportionné et se rétracte par lettre recommandée. Sans nouvelles, il s’adresse à l’UFC-Que Choisir de la Vienne. Dans un courrier à Huis Clos, l’association locale rappelle que, ­pendant le délai de rétractation, le démarcheur ne peut demander une contrepartie financière (art. L. 121-26 du code de la consommation). De même, lorsque le délai de rétractation est ­dépassé, la vente peut être annulée si l’une des règles s’appliquant au démar­chage à domicile n’est pas respectée. Peu après, le consommateur recevait un chèque de remboursement de l’acompte et la vente était annulée.