Baladeurs MP3 premiers prix

La musique adoucit les moeurs mais pas les tympans

Publié le : 26/02/2008 

L'UFC-Que Choisir saisit ce jour la ministre de la Santé pour demander le retrait et le rappel de plusieurs baladeurs MP3 susceptibles d'engendrer des troubles auditifs graves.

Selon la règlementation, les baladeurs ne doivent pas dépasser un niveau acoustique supérieur à 100 décibels et la tension de sortie ne doit pas excéder 150 millivolts, pour éviter que la limite de 100 décibels ne soit franchie en cas d'utilisation avec un casque plus puissant.

Si la réglementation est respectée pour les baladeurs de marque, les résultats des tests réalisés par l'UFC-Que Choisir sont en revanche inquiétants pour les baladeurs d'entrée de gamme.

10 appareils d'entrée de gamme sur les 18 testés dépassent en tension de sortie la limite des 150 millivolts. Ces appareils n'atteignent pas les 100 décibels à pleine puissance avec le casque d'origine mais excédent cette limite lorsqu'ils sont utilisés avec un autre casque que le casque d'origine. Or, les consommateurs remplacent souvent les écouteurs d'origine de piètre qualité.

Ces graves manquements font courir des risques auditifs aux consommateurs. Utilisés trop fort et trop longtemps dans des ambiances bruyantes, les baladeurs MP3 peuvent engendrer des pertes d'audition temporaires ou définitives, générer des sifflements ou bourdonnements continuels (acouphènes), voire accroitre la sensibilité au bruit (hyperacousie).

Cette situation est d'autant plus inquiétante que plusieurs études récentes ont démontré un développement croissant de ces troubles d'audition chez les jeunes consommateurs.

L'UFC-Que Choisir demande donc à la ministre de la Santé par une lettre ouverte adressée ce jour, le retrait et le rappel de ces produits non conformes à la législation.

L'UFC-Que Choisir sollicite également un renforcement des contrôles sur ces produits, afin d'éliminer tout danger pour les consommateurs.