Direct Energie

On choisit pour vous, et puis c'est tout !

Publié le : 03/12/2009 

L'UFC-Que Choisir assigne la société DIRECT ENERGIE devant le Tribunal de grande instance de Paris pour pratiques commerciales agressives.

Face à la difficile ouverture du marché de l'énergie, DIRECT ENERGIE semble avoir multiplié les pratiques commerciales les plus offensives sans toujours en maîtriser les conséquences. Celles-ci ont donné lieu à de graves dérapages dont les consommateurs sont victimes.

Le scénario est bien au point. Le démarcheur agissant pour le compte de DIRECT ENERGIE s'invite chez le consommateur en se faisant passer, plus ou moins explicitement, pour un agent EDF. Il lui demande de lui présenter sa dernière facture d'électricité pour soi-disant vérifier tel ou tel autre point. Il s'agit en réalité d'un moyen simple pour récupérer les références du point de livraison de son logement. Il met ensuite tout en oeuvre pour que le consommateur appose sa signature au bas d'un bulletin de souscription DIRECT ENERGIE sans en expliquer les conséquences : il prétend qu'il s'agit soit d'une signature nécessaire pour bénéficier d'une réduction sur sa facture EDF, soit d'une signature qui, de toute façon, ne l'engage pas, ou encore de la simple preuve de son passage.... En réalité le consommateur vient de signer un contrat avec la société DIRECT ENERGIE.

Et même si la prudence conduit certains consommateurs à refuser toute signature, il arrive que le démarcheur subtilise la facture contenant toutes les informations techniques nécessaires et fasse procéder à la résiliation du contrat EDF au bénéfice de DIRECT ENERGIE.

C'est exactement ce qui est arrivé au consommateur que l'UFC-Que Choisir soutient dans cette procédure. Un an et demi après la visite d'un faux agent EDF et sans qu'il n'ait signé aucun contrat, il se voit réclamer par voie d'huissier la somme de 524,70 euros. Si DIRECT ENERGIE n'a pas manqué de lui faire part de « ses regrets pour les désagréments subis », impossible toutefois d'annuler son contrat. Les factures, en revanche, arrivent régulièrement, tout comme les menaces de coupure d'électricité en raison de son refus de paiement.

En conséquence, il est demandé aux magistrats d'ordonner la cessation de cette pratique commerciale agressive et de réparer le préjudice subi par ce consommateur et, plus généralement, par la collectivité des consommateurs que l'UFC-Que Choisir représente.

Au-delà de cette procédure, l'UFC-Que Choisir enjoint à la société DIRECT ENERGIE de procéder à l'annulation de toute souscription, dont le consommateur, victime d'une pratique de démarchage déloyale, contesterait le bien-fondé.

Elle lui demande en outre de prendre enfin ses responsabilités en faisant définitivement cesser ce type de pratiques intolérables pour les consommateurs.