Augmentation du prix du Toplexil

Une raison de plus pour l’éviter !

Publié le : 11/01/2014 

Depuis quelques jours, le Toplexil, un sirop pour la toux sans intérêt mais très utilisé, n’est plus remboursé, ni par l’assurance maladie, ni par les complémentaires santé. De ce fait, son prix est libre et a toutes les chances de s’envoler. Une raison de plus pour le déloger de votre armoire à pharmacie !

 

Depuis 2010, le Toplexil (oxomémazine) n’était plus remboursé qu’à hauteur de 15 % par l’assurance maladie. Motif, un service médical rendu (SMR) faible dans le traitement de la toux sèche. Début 2011, il a comme d’autres antitussifs été contre-indiqué chez les enfants de moins de deux ans, en raison d’effets secondaires importants.

Le plus simple aurait été de retirer du marché cette spécialité sans intérêt. La décision n’a pas été prise, le Toplexil est resté disponible, qui plus est sans ordonnance.

Aujourd’hui, c’est à la demande de son fabricant, Sanofi, que le Toplexil n’est plus pris en charge par l’assurance maladie. La démarche peut surprendre, d’autant que les génériques du Toplexil ne sont pas concernés. Mais elle présente deux avantages. D’une part, le prix n’est plus administré, il peut donc augmenter librement, et c’est ce qui va se passer dans les semaines qui viennent. D’autre part, le laboratoire peut désormais faire de la publicité pour son produit, il bénéficiera d’une meilleure visibilité aux yeux du grand public.

Cet épisode est l’occasion de rappeler que, d’un point de vue médical, le Toplexil n’a pas fait la preuve de son efficacité pour soigner la toux sèche, qui est son indication. Il n’est et n’a jamais été qu’une solution d’appoint. Il ne doit surtout pas être pris en cas de toux grasse. Ses effets secondaires, eux, sont à prendre au sérieux : l’oxomémazine étant un antiallergique de 1re génération, elle a des propriétés sédatives qui peuvent être intenses et qui perdurent en journée. C’est d’ailleurs sans doute une des raisons inavouables qui a fait son succès auprès des parents : ce sirop a le mérite d’endormir les petits même quand, au moment du coucher, ils sont secoués de quintes de toux inextinguibles. Cependant, aux États-Unis, des surdoses accidentelles ont conduit aux décès d’enfants de moins de 6 ans. Le Toplexil n’étant pas un médicament anodin, il est préférable de s’en passer.

Anne-Sophie Stamane

Contacter l’auteur(e)